Albums

Les trépidantes vies de L’Épervier

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 6 août 2021                      Lien  
Amateurs d’Histoire, si vous voulez mettre un peu de soleil dans votre été, reprenez la série "Les 7 Vies de L’Épervier" de Cothias et Juillard, une saga inusable qui est la marque des classiques. Elle trouve son origine dans le N°587 de "Pif Gadget" en 1980, sous la forme de récits complets d’une dizaine de pages au titre de "Masquerouge" qui deviendront, réunis en volumes, l’un des fers de lance de la collection Vécu comptabilisant dix tomes chez Glénat à partir de 1984 (trois seulement dessinés par Juillard, la suite par Marc Venanzi). Aux manettes, Patrick Cothias, dessinateur mais surtout scénariste prolifique, une sorte d’Alexandre Dumas petit-fils de la BD et André Juillard dont le trait, qui s’est affiné avec le temps, est une espèce de mix entre le dessin d’Edgar P. Jacobs et celui d’Ingres, vous voyez à peu près ? Bref, du solide. S’ensuivent sept volumes des "Sept Vies de L’Épervier", puis une deuxième époque située aux Amériques intitulée "Plume aux vents" (quatre volumes) et une troisième époque dont le deuxième tome vient de paraître, le dernier que dessine Juillard. Au cœur de cette saga culte ? Ariane de Troïl, une femme qui ne s’en laisse pas conter.

Outre le fait qu’elle est ravissante, c’est une duelliste à la lame meurtrière et à la détermination sans faille. Elle vit sous le règne de Louis XIII en pleine lutte d’influence entre la reine-mère, Marie de Médicis, et son ministre le Cardinal de Richelieu.

Dans cet album, la reine a perdu la bataille et s’est réfugiée à Cologne dans une maison prêtée par le peintre Pierre-Paul Rubens. Ayant pris le parti des Habsbourg contre les visées de Richelieu qui, en habile stratège, joue des différentes rivalités en Europe pour mieux renforcer la France, le roi et son pouvoir absolu, elle complote à qui mieux mieux contre le ministre qu’elle a elle-même introduite dans l’entourage du roi.

Sur cette trame à l’écheveau déjà compliqué, Patrick Cothias décrit le retour en France de la belle Ariane accompagnée de Gabriel de Troïl, alias le Condor, en réalité son vrai père, de Germain Grandpin, un maître d’armes, ancien violeur devenu son amant, et Beau, un Indien Mohawk qu’elle a ramène des Amériques et qu’elle a volontairement épousé alors qu’il préfère les hommes. Des personnalités et des relations paradoxales, donc.

Les trépidantes vies de L'Épervier
© Patrick Cothias, André Juillard & Dargaud.

Mais ce qui est intéressant, c’est que ce retour quinze ans après révèle qu’elle a deux enfants qu’elle pensait disparus et qu’elle entend bien retrouver. Des personnages bien réels de l’Histoire de France : rien moins que Ninon de Lenclos, 17 ans au moment où se déroule notre récit, dont le destin, on le sait, marquera l’histoire des lettres, et le marquis de Cinq-Mars à qui l’on prête le mot qui vient en titre de cet album : « Qu’est-ce que ce monde ? », qu’il prononce, dans des circonstances particulièrement romanesques, au moment de sa décapitation. Il faut dire qu’il avait comploté contre Richelieu et contre le roi.

On est subjugués par le dessin d’André Juillard, sans l’ombre d’une vulgarité, qualité qui ne manque jamais dans les scénarios de Cothias, toujours élégant jusque dans les séquences où tout ce beau monde se retrouve dans des soirées libertines, nus comme Adam et Êve. Le verbe de Cothias virevolte comme dans une pièce de Molière et exige une certaine attention en raison des plans alternés qui se succèdent à un rythme endiablé. Résultat : on entre dans l’histoire et on vit l’Histoire d’une formidable façon.

Comme pour il l’a annoncé pour Blake et Mortimer, c’est le dernier album de la série dessiné par André Juillard, le prochain se trouvant repris par Milan Jovanovic (Ars Magna, Carthago…), un dessinateur minutieux qui devrait bien s’en sortir. Cela n’empêche pas de retrouver avec plaisir une héroïne devenue culte.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782205072143

Les 7 Vies de L’Épervier, Troisième époque, Tome 2 : Qu’est-ce que ce monde ?, Dargaud, 14,50 €

Dargaud ✍ Patrick Cothias ✏️ André Juillard à partir de 13 ans Histoire 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD