Level E - Tome 2 - Par Yoshihiro Togashi - Kazé

12 décembre 2012 0
  • Le prince Bêta, héritier de la planète Dogra, dont l'occupation principale est de "pourrir la vie des gens", revient sur Terre après avoir été nommé responsable du maintien de l'ordre par la Grande Conférence Intergalactique. Autant dire que pour les cinq garçons que "recrute" le prince, le quotidien va se trouver sacrément chamboulé.

Voici donc le deuxième des trois tomes de l’excellent Level E de Yoshihiro Togashi. Alors que l’on avait laissé Yukitaka et Miho inquiets à la perspective du retour du prince Bêta sur Terre, le récit change totalement de héros, abandonnant les deux lycéens au profit d’une "équipe" de cinq enfants d’une dizaine d’années pour un arc narratif qui court sur quatre des cinq chapitres du volume. Akagawa, Yokota, Mayuzumi, Shimizu et Momochi sont ainsi enlevés par le prince qui les équipe de bracelets leur permettant de se transformer en "Color Rangers" pour protéger la Terre, à la manière des "super sentai", ces séries un temps très à la mode au Japon et dont l’avatar le plus connu en France est Bioman.

Sur une telle base, le récit dérape évidemment très rapidement, et les jeunes garçons tentent avant tout d’échapper aux scenarii inventés par leur "bienfaiteur" pour leur faire vivre des aventures improbables. C’est un plaisir de suivre les délires et manipulations de toutes sortes de Bêta, et les cinq nouveaux héros ont du répondant, dans des genres et registres très divers.

Level E - Tome 2 - Par Yoshihiro Togashi - Kazé

Togashi joue une fois de plus avec les codes de la culture des divertissements japonais au sens large puisqu’au super sentai on peut ajouter l’univers des RPG. Les situations proposées sont toutes plus rocambolesques les unes que les autres, et si les enjeux dramatiques sont rapidement évacués tant l’exagération est de mise, le comique est lui omniprésent. Surtout, Togashi se permet de mener son récit comme il l’entend, se moquant d’impératifs majeurs du shonen : le fait de volontairement se passer des héros introduits au volume 1 en est un premier signe, confirmé par les dénouements inattendus proposés aux tensions créées. Il y a quelques chose de libre et d’audacieux dans ce Level E, à l’intérieur même du modèle du shonen.

La fin du tome amorce une nouvelle intrigue dont le prince lui-même semble absent, mais dont les enjeux, sur une base très simple, sont cruciaux. L’on a hâte de découvrir quel traitement Yoshihiro Togashi saura inventer à ces développements tant Level E paraît constituer une sorte d’exercice de style brillant autour du canevas du shonen et de ses limites.

Level E - Tome 2 - Par Yoshihiro Togashi - Kazé

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

Retrouvez aussi sur actuaBD la chronique du tome 1 de Level E

  Un commentaire ?