Libertad - Che Guevara - de Wozniak, Maryse et Jean-François Charles - Casterman

6 février 2006 0 commentaire
  • Nous vous parlions, [en février dernier->2151], du fait que {{Jean-François}} et {{Maryse Charles}} allaient publier des biographies de personnages célèbres en bande dessinée. La première d'entre elles vient de sortir aux éditions Casterman. {{Libertad}} nous raconte la vie du révolutionnaire cubain Che Guevara. Les auteurs ont-ils réussi le pari de résumer la vie d'un homme en 46 planches, et surtout de captiver les lecteurs avec un nombre de page limité ? Ce n'est pas évident...

Le dessinateur et la scénariste, époux dans la vie, ont choisi de traiter l’histoire du Che sous une forme elliptique, ne gardant que l’essentiel de sa vie. L’homme a eu une vie tellement remplie qu’il est difficile de la résumer en quelques pages tout en abordant le contexte géopolitique et culturel d’une région toute entière. Certains l’ont compris, comme le cinéaste Walter Salles qui avait abordé dans Carnets de Voyage le périple de Ernesto Guevara - alors étudiant - et de l’un de ses amis sur une vieille moto à travers l’Amérique Latine [1].

Dans cette bande dessinée, le lecteur qui ne maîtrise pas l’histoire du Che se sentira un peu perdu car le contexte est amené avec beaucoup de rapidité. On songe notamment à l’implication du révolutionnaire dans les événements de 1965 au Congo belge, qui a été expédiée en trois pages peu compréhensibles. Libertad ne convainc pas, mais permet toutefois à ceux qui connaissent la vie du Che de se remémorer son histoire. On attendait mieux de Jean-François et Maryse Charles qui nous avaient habitué à la perfection dans India Dreams.

Le style graphique de Wozniak, par contre, a plus de puissance par rapport à ses autres œuvres réalistes. Et ce, même si certaines représentations de personnages sont parfois théâtrales. Les planches sont rehaussées à merveille par les couleurs à la tonalité assez sombre de Benoît Bekaert.

On sent que l’éditeur et les auteurs ont voulu faire un coup éditorial, mais c’est plutôt un coup dans l’eau. Espérons que les biographies de Kennedy, de Marilyn Monroe, et du Commandant Massoud seront de meilleure qualité.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

[1Les amateurs de cinéma attendent avec impatience le prochain film de Steven Soderbergh, baptisé Guerilla, où l’étonnant Benicio Del Toro incarnera le Che.

  Un commentaire ?