Linda aime l’art - Par Philippe Bertrand - La Musardine

10 novembre 2012 6 commentaires
  • Linda habite au 25e étage. Elle ne sort jamais. Toute la journée elle regarde son vidéoscope sur le Canal Q qui passe des séquences pornographiques... Linda aime l'art.

Voilà plus deux ans que le regretté Philippe Bertrand nous a quittés...

Aujourd’hui, La Musardine réédite le premier volume, paru initialement chez Dargaud en 1985, de sa série emblématique.

Dans une jolie post-face, Jean-Marc Thévenet raconte comment, alors qu’il était le provisoire rédacteur en chef de Pilote en 1983, il a intégré Philippe Bertrand au sein du magazine en y introduisant tous deux "Linda aime l’art".

Série hautement érotique, porno-chic avant l’heure, Jean-Marc Thévenet raconte aussi comment il reçut des lettres recommandées de la part de Georges Dargaud se plaignant de cet érotisme exacerbé. Thévenet partit de chez Dargaud, mais Philippe Bertrand devint cependant un auteur reconnu de la maison (trois albums parurent chez cet éditeur, en 1985, 1987 et 1989).

Avec Linda aime l’art, Philippe Bertrand a su capter l’air du temps et l’atmosphère de l’époque. Nous étions au début des années 1980. La chaîne cryptée Canal + allait naître en 1984. Le sexe, et la pornographie, commençaient à se répandre (avec l’apparition de chaînes privées diffusant des films x, l’arrivée des magnétoscopes dans les foyers, etc...).

Le style graphique et la mise en scène sont assez sophistiqués, distingués, presque froids ; le ton est relativement intellectuel. Et pourtant cette bande est, sous des apparences trompeuses, tout ce qu’il y a de plus chaud. Les femmes de Philippe Bertrand y sont superbes.

À noter encore que Linda aime l’art connut une adaptation en dessins animés qui furent diffusés, comme il se devait..., sur Canal +.

À l’heure où l’on redécouvre les années 1980, n’hésitez pas à replonger dans cet album ! Souhaitons que ce premier volume connaisse un bon accueil, ce qui permettra de lire la suite et fin de cette excellente série érotique devenue un classique.

Linda aime l'art - Par Philippe Bertrand - La Musardine
(c) Philippe Bertrand et La Musardine

(par François Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • Linda aime l’art - Par Philippe Bertrand - La Musardine
    11 novembre 2012 09:02, par Jacquot L’Eoptaire

    Les amateurs de Philippe Bertrand ne rateront d’ailleurs pas l’occasion de découvrir en ce moment l’exposition de ses dessins originaux à la Galerie Barbier Mathon à Paris, du 9 novembre au 8 décembre.
    Les œuvres sont visibles sur le site de la galerie : http://www.barbiermathon.com

    Répondre à ce message

  • De nos jours, je ne suis pas même pas sûr que ce genre de dessins et d’histoires passent la barrière d’un directeur éditorial. Autres styles, autres moeurs, autres goûts, autres envies, autres "industries"...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 11 novembre 2012 à  15:27 :

      Sans doute, et dans le même genre d’idée, vous pensez que les premiers Tintin ou Lucky Luke ou bien d’autres "valeurs sûres" trouveraient preneurs ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 11 novembre 2012 à  20:49 :

        Tintin, Lucky Luke ou Astérix ont passé la barrière du temps. Philippe Bertrand non.

        Répondre à ce message

    • Répondu le 11 novembre 2012 à  18:38 :

      Vous rigolez ? il y en a plein des trucs malfoutus comme ça qui paraissent de nos jours, en particulier chez les indépendants. Linda aime l’art c’est quand même bien supérieur à Mimistinguette par exemple.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 12 novembre 2012 à  08:29 :

        Ne faîtes pas semblant de ne pas comprendre ce que je veux dire. Je ne suis pas sûr que Dargaud signe ce genre de projets de nos jours, c’est tout. Ca qui n’enlève rien au regard admirateur que je porte sur le travail de Philippe Bertrand. Autres temps, autre regard sur le travail artistique des auteurs. Mais je me trompe peut-être.

        Répondre à ce message