Lineage - Shin Eel-Suk et Park Jin-Ryong - éditions Saphira

5 avril 2004 0
  • Une aventure d'heroïc fantasy au féminin made in Corée où passions et sentiments se mêlent au fracas des armes et de la guerre.

Deforauge est le prince héritier de tout un royaume. Trop jeune pour régner à la mort de son père, il est envoyé en « exil » chez l’un des chevaliers ayant prêté serment d’allégeance à sa famille. Cependant, sa mère, mariée trop jeune à un roi trop vieux, tombe peu de temps après amoureuse d’un jeune chevalier, Ken Lauhel, qui devient par défaut roi. Il jure cependant de rendre les rênes du pouvoir à Deforauge lorsqu’il aura atteint sa majorité.
Mais rien n’est plus faux. Ken Lauhel profite du pouvoir qui lui est donné pour affirmer sa mainmise sur l’empire, guerroyant l’arme au poing des années durant.
Deforauge finira par rencontrer Jo, un apprenti magicien avec lequel, il tentera de reprendre le royaume qui lui revient de droit.

Sunjung manhwa (bande dessinée coréenne destinée à un public féminin) à caractère médiéval fantastique, Lineage semble fortement inspiré par le manga Basara (de Yumi Tamura), tant au niveau de l’époque, du thème abordé que du style graphique. Certaines longueurs scénaristiques rendent la lecture assez difficile, surtout du fait d’apparitions sans cesse croissantes de nouveaux personnages qui n’apportent pas grand chose à l’histoire.

Le récit, essentiellement basé sur les personnage, leur histoire et les sentiments qu’ils éprouvent les uns envers les autres au détriment de l’action des combats et des séances d’entraînements, raviront les amateurs du genre, malgré un dessin quelque peu bancal sur certaines cases et scènes-clef.

Pour toutes ces caractéristiques, Lineage est sûrement l’une des meilleures publications du catalogue Saphira (collection spécialisée dans le sunjung manhwa), même si l’histoire et le graphisme ne sont, finalement, guère originaux.

Arnaud Armant

(par Anh Hoà Truong)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?