Newsletter ActuaBD

Liquidons la vermine ! - Les Chevaliers de la Table of the Salon, n°2 - Blackburn - Yéti Entertainment

6 septembre 2002 0 Albums par Patrick Albray
🛒 Acheter
  •   Ils sont cinq réunis autour d'une table. L'un se prend pour Dieu, il est le maître du jeu. Les autres sont pendus à ses lèvres car de lui dépendent leur vie, leur mort, la qualité de leur aventure ou la profondeur de leur ennui. Ce sont des adeptes du jeu de rôle, et cette série leur est entièrement dédiée.

Vous croyiez que les adeptes du jeu de rôles, ces fameux "rôlistes" qui ont succombé aux charmes de ce phénomène de société d’ampleur mondiale n’étaient au mieux qu’une horde de joyeux drilles toujours prêts à s’enivrer dans quelque taverne louche en attendant d’aller sauver une pauvre princesse des griffes d’un terrible dragon... Au pire, des illuminés perturbés rêvant de trésors, d’abominations tentaculaires et de pentacles géants tracés dans les ceixu aux confins des zones enténébrées...

L’heure est venue de réviser vos jugements et de faire la connaissance de sympathiques personnages sélectionnés par Jolle R. Blackburn et ses acolytes. Venez partager avec eux le frisson de l’action, l’ivresse du combat et les mille épopées héroïques qui les mènent au bout de leurs rêves grandioses.

Satire hilarante du microcosme rôliste, les Chevaliers de la Table of the Salon met en scène les aventures épiques de Brian, Bob, Dave et Sara - les joueurs - orchestrées avec brio et un soupçon de sadisme léger par B.A. - leur meneur de jeu bien aimé.

A l’instar des dizaines de milliers de rôlistes américains fans de ce comics, qui les croque avec une férocité désopilante, les joueurs et meneurs de jeu français ne manqueront pas d’apprécier la justesse du trait qui fait mouche, et le mordant des répliques qui envoient et qui touchent.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Sous une très belle couverture, drôle, signée Grégoire Loyau, un ensemble de photocopies représentant les mêmes personnages, toujours dans la même position, avec comme seule variation une position de bras ou une bouche ouverte ou fermée. Jolly Blackburn n’est pas un dessinateur et cela saute aux yeux dès la première page. L’intérêt véritable de ce livre réside donc dans les dialogues caricaturant les tics et personnalités des adeptes des jeux de rôles. Les autres risquent bien de rester hermétiques à l’humour des situations.

Lire un extrait

 
Newsletter ActuaBD