Livres en magasin, livres en colis : l’exemple de Forbidden Zone et de BDWeb.fr à Bruxelles

25 décembre 2020 8
  • De confinement en déconfinement, de déconfinement en reconfinement, le grand terme à la mode de ces derniers mois, c’est un verbe : se réinventer ! Pour cette grande librairie BD à Bruxelles, c’était déjà une réalité, cela le devient encore plus.

L’aventure d’Eliane Bar a commencé à Bruxelles il y a quelque quarante ans, dans un petit magasin de la rue de l’Hôtel des Monnaies. Une aventure de libraire qui a évolué avec l’arrivée de Cédric Wrzesinski et de sa passion pour les comics, et, plus tard, avec l’installation dans un grand espace de la rue de Tamines.

Au fil des années, le nombre de librairies consacrées exclusivement à la bande dessinée à fondu comme neige au soleil à Bruxelles. Pourquoi ? Par l’importance évidente qu’ont prise, peu à peu, les grandes surfaces d’abord, les groupes virtuels ensuite.

Livres en magasin, livres en colis : l'exemple de Forbidden Zone et de BDWeb.fr à Bruxelles

Mais, derrière le leurre des prix bas, derrière la sensation de facilité de commande et de choix, c’est une autre réalité qui se cache : la mise en avant de ce que des adeptes du marketing veulent rentabiliser. Le résultat, c’est une uniformisation de ce qui est vendu, selon deux axes : les titres à succès confirmés, pour leur scénariste, leur dessinateur ou leur « durée », et les titres correspondant à une mode (la BD alternative, les romans graphiques, et, plus généralement, les auteurs qui réussissent à ce qu’on parle d’eux un peu partout.) Et c’est contre ce nivellement que les libraires spécialisés, en Belgique, en France, en Navarre et en Suisse, se doivent de se battre. En proposant autre chose… En osant mettre en évidence et défendre des titres qui n’ont pas l’heur de plaire à l’intelligentsia bien en place dans certains médias.

Je le disais, Forbidden world n’a pas attendu la crise que nous connaissons pour comprendre que la vente par correspondance, au-delà du contact avec le client, devient une réalité à ne pas nier.

Cela dit, force est de reconnaître qu’il était temps d’étayer cette volonté à pouvoir, virtuellement, conseiller, tout en perfectionnant le système des commandes. Internet se doit, pour ce faire, d’être apprivoisé, d’être en relation facile avec les lecteurs, les vrais, ceux qui savent encore le plaisir qu’il y a à feuilleter un livre, à en sentir les pages crisser légèrement sous les doigts. Et là aussi, les choses semblent évoluer dans le bon sens.

Le monde de l’édition de BD a bien changé en quarante ans, à tous les niveaux.
Il vaudra un jour que l’on rende justice à tous ces libraires qui à Bruxelles, à Paris, ailleurs, ont fait de la bande dessinée plus qu’un simple objet de « consommation-jeunesse ». Parmi ces pionniers, Eliane Bar et, donc, ce magasin qui va désormais se conjuguer de deux manières différentes, l’occasion et le neuf.
Les nouveautés, chaque année (je ne parle pas du triste 2020…) sont de plus en plus pléthoriques. Plus de 5.000 nouveaux albums (nouvelles éditions comprises) voient le jour en douze mois, et les présenter tous tient de l’impossible.

Mais avec la nouvelle structure, BDweb.fr, qui se met en place dès le début du mois de janvier, gageons que c’est un choix important qui va être fait, qui va être proposé… Et le site web de ce nouveau magasin, déjà en ligne, devrait permettre à chacune, à chacun, de se balader dans un affichage des nouveautés avec facilité, le tout agrémenté de coups de cœur, de quelques avis, aussi, de quelques chroniques, sans doute, très bientôt.

En ces temps où le monde des indépendants qui consacrent leur temps à la culture voit leur situation s’étioler de plus en plus, il est réjouissant de voir qu’un magasin prend des risques, se tourne résolument vers l’avenir, propose un service de vente par correspondance qui promet d’être d’une belle efficacité. Un exemple, sans doute, à suivre, de Genève à Bruxelles, en passant par Paris et Fort de France, pour que la bande dessinée reste un art, neuvième ou pas, populaire !

Voir en ligne : le site de BDweb

(par Jacques Schraûwen)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Oui, bof c’est amazon sans les commentaires des lecteurs et les suggestions d’autres albums ou rakuren ou le bon coin pour les occasions.
    Pourquoi pas un uber pour livrer pendant qu’on y est.
    A la toute fin il n’y aura plus que des hangars de stockage.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jacques Schraûwen le 26 décembre 2020 à  08:00 :

      Si vous aviez lu tout l’article, et écouté l’interview, vous vous seriez aperçu que tel n’est pas le cas...

      Jacques

      Répondre à ce message

      • Répondu le 26 décembre 2020 à  16:33 :

        merci mais j’ai bien écouté.
        Les tête de gondoles fnac, grande surface sont les même que sur le site présenté ainsi que chez tous les libraires en france.
        Il est dit que les lecteurs ne sont pas curieux mouais peu etre pour ma part je vais en bibliotheque pour tester et si cela me plait j’achete mais c’est de plus en plus rare.
        La pandémie que nous traversons à révélé la vente en ligne.
        En faisant un coup d’éclat marketing, comme cela à été le cas pour un libraire francais au mans, si mes souvenirs sont bons, contre l’ouverture de la fnac de la meme ville. Grace a ce coup d’eclat médiatique les ventes de ce monsieur ont été meilleures que en temps normal sur cette meme période, malin le garçon. mais c’est la lois du commerce et bigrement bien joué.
        5000 sorties par an, ok continuons comme ça pour que au final les auteurs crévent la dalle alors que d’autres s’engraissent sur leur travail.
        Apres il n’y a rien de révolutionnaire dans ce vous présentez cela reste un site de vente, mais merci de nous en avoir parlé.

        Répondre à ce message

        • Répondu par jacques schraûwen le 27 décembre 2020 à  08:37 :

          Tout e plaisir a été pour moi... POur connaitre cette libraire depuis quarante ans, je peux dire qu’elle est à la fois accueillante pour les amateurs éclairés et pour les curieux... Et je trouvais sympa de souligner que le verbe à la mode, "se réinventer", est une réalité évolutive chez énormément de petits indépendants... Merci, en tout cas, pour votre lecture, votre écoute, et vos avis.

          Répondre à ce message

    • Répondu par Anthony BDweb le 26 décembre 2020 à  13:51 :

      Bonjour,

      Je me permets de rebondir sur la réponse de Jacques.
      Nous ne serons en aucun cas comparable à Amazon et Rakuten.

      Ici c’est une VRAIE librairie qui sera tenue par des VRAIS libraires. Avec 2 étages, nous pourrons vos proposer un large choix de nouveautés tout en mettant en avant nos coups de coeur.
      Et l’occasion sera assuré par Cédric et Eliane avec qui nous
      comptons bien travailler main dans la main.

      Notre site est encore ouvert aux changements. Normal vu qu’il est tout nouveau. Mais vous pouvez déjà laisser des avis sur vos coups de coeur BD si vous le souhaitez.

      Merci pour votre réaction et à bientôt dans notre librairie.

      Anthony BDweb

      Répondre à ce message

  • Merci beaucoup Jacques pour ce bel article !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Philippe le 26 décembre 2020 à  18:21 :

      Trés beau article !!!!

      Répondre à ce message

      • Répondu par Michel Dartay le 27 décembre 2020 à  18:07 :

        C’est une bonne et ancienne librairie, située non dans le pentagone, mais à Saint-Gilles, commune plutôt résidentielle située tout prés de la gare du Midi. A chaque passage à Bruxelles, je leur rend visite.Cedric et Eliane sont sympas et passionnés de BD. maintenant le confinement (je suppose qu’il n’existe pas qu’en France) doit rêgner également en Belgique. Interdiction de se déplacer, etc, évidemment plus de séances de dédicaces... Il fallait trouver une alternative. FP a toujoours fait de la VPC, la création d’un site équivalent à celui du parisien BD.net leur permettra de satisfaire leur clientèle. En attendant de retrouver davantage de convivialité !

        Répondre à ce message