Lou ! - T3 : « Le Cimetière des Autobus » - Par Julien Neel - Glénat (Tchô).

6 juillet 2006 4
  • {{Julien Neel}} poursuit son exploration du monde de l'enfance et de la prime adolescence avec sa série {Lou !} Dès la parution du premier tome, {[Journal Infime->1561]}, nous avions mis en exergue l'étonnante qualité de cette série bucolique et savoureuse, qui privilégie l'humour, l'émotion et la sensibilité.

Le quartier où résident Lou et sa maman est en pleins travaux. L’immeuble dans lequel vivait Tristan, le jeune garçon dont notre héroïne était éprise, a été démoli. Un cimetière des autobus [1] a pris sa place. La jeune fille aime s’y réfugier de temps en temps pour rêvasser...

C’est la rentrée scolaire ! Heureux événements, sauf pour Lou... Elle doit malheureusement changer de classe et sera ainsi séparée de sa meilleure amie Mina. Heureusement, elle fait la connaissance de Marie-Emilie, une jeune fille issue de la bourgeoise, qui cultive un look destroy pour montrer sa révolte contre son milieu... Alors que notre héroïne est influencée par sa nouvelle copine, elle ne comprendra par le changement d’attitude de Mina. Cette dernière l’ignore totalement, voire la dénigre. A l’heure où Lou vit les premières transformations physiques liées à l’adolescence, elle s’enfonce dans une « mini dépression »...

Julien Neel a sans doute inventé la première série jeunesse où l’héroïne grandit au fil des albums. L’auteur nous parle des préoccupations de cette adolescente de treize ans avec beaucoup de justesse.

A propos de son style graphique, Julien Neel nous confiait, en septembre 2005 : « J’utilise une technique qui est plus employée dans le dessin animé et l’illustration. Je colorie mon trait, cela me permet de le camoufler car il n’a rien d’exceptionnel. Mais c’est vrai : cette technique est devenue un style, et cela me permet d’apporter de la douceur à mes dessins. ». Julien Neel a tout d’un grand auteur, y compris la modestie. Son trait est particulièrement reconnaissable et différent des productions actuelles. A l’instar des précédents albums, l’auteur privilégie un ton dominant, la guimauve, pour renforcer les ambiances sans pour autant sombrer dans la mièvrerie...

Cette série, où le vécu des personnages est aussi important que l’humour, peut être lue par les enfants comme par les adultes. Lou ! s’est déjà hissé à la troisième place des meilleures ventes du classement de Livres Hebdo [2]. La petite Lou a du potentiel, et elle s’apprête à faire de l’ombre aux plus grands ! Pas de doute possible, il faudra compter sur Julien Neel et sur cette série à l’avenir ...

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


Lire la chronique du T1 : Journal Infime
Lire la chronique du T2 : Mortebouse
Lire l’interview de l’auteur (septembre 2005)

Acheter le T3 en ligne

[1notons la jolie expression, inventée par l’auteur, pour désigner un lieu où sont amassés des carcasses d’autobus et de voitures

[2Dans le classement du 19 au 25 juin

 
Participez à la discussion
4 Messages :