Lou !, T5 : Laser ninja - Par Julien Neel - Glénat

4 janvier 2010 3 commentaires
  • Dessin animé oblige, il a fallu attendre deux ans pour obtenir la suite des aventures de l'adolescente la plus en vue du moment ! Ses péripéties valent bien ce délai, car une fois de plus, tout se bouscule dans la vie de Lou ! Malgré quelques temps morts, un album qui tient toutes ses promesses !

Après ses tumultueuses vacances, Lou s’apprête à vivre tranquillement sa quatorzième année, mais voilà que les événements se bousculent : l’immeuble de son enfance qui part en fumée, au milieu de la nuit, ça fait un gros choc. Mais bon, apprendre la même nuit que l’on va avoir un petit frère, c’est merveilleux et ça équilibre pas mal le truc, mais si on l’appelle ‘Laser ninja’ en attendant de lui trouver un vrai prénom.

Un des rares rescapés du sinistre est le journal intime que sa mère tenait, adolescente. Bizarrement, il explique plein de trucs : pourquoi sa mère est aussi étrange, toujours à profiter du moment présent. Et puis ça fait se poser des questions, on fait des parallèles, forcément, ça donne des sortes de pistes pour se construire soi-même. Ou pas.

Lou !, T5 : Laser ninja - Par Julien Neel - Glénat

S’étant consacré pleinement au dessin animé de son héroïne, d’ailleurs fort bien réussi, Julien Neel nous a fait patienter pour livrer ce nouvel album. Comme d’habitude, il continue à alterner les années ’scolaires’ et les vacances, pour nous décrire l’évolution de Lou !

Avec l’excellente tenue de la série, difficile de ne pas chercher la petite bête, et malgré quelques baisses de tempo, pourtant dues à l’enchainement des rebondissements, il faut concéder que cet excellent cinquième tome mérite amplement sa place parmi la sélection jeunesse d’Angoulême.

Jouant habilement sur les premières amours de Lou en lien avec la lecture du journal intime de sa mère, c’est la famille qui est mise en lumière, donnant encore plus de profondeur à chaque personnage. On profite également des vacances hivernales de Lou et Tristan, et de leur premier baiser. Comme d’habitude, les magnifiques pages de garde nous font rêver aux hypothétiques Petits carnets de Lou !

Bref, c’est humour, tendresse, simplicité, amours et sentiments partagés face aux événements divers de la vie ! Une pépite à ne pas négliger !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce cinquième tome chez Amazon ou à la FNAC

Lire les premières pages

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Une baisse de tempo. L’incendie vient bouleverser toute la vie de Lou mais il se passe moins de choses, tout est plus délayé. Moins d’humour. Un ton plus grave. Cet album est très différent des 4 précédents. On entre vraiment dans l’adolescence. Le pétillant de l’enfance disparaît. La couverture, plus sobre que les précédentes donne bien le ton. Du coup, les moins de 12 ans qui suivaient la série peuvent être déroutés et un peu déçus. Par contre, ceux qui ont exactement l’âge de Lou et même un peu plus vieux s’y retrouveront mieux...

    Notons aussi que Julien Neel a fait des progrès en dessin. Son style s’affirme.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sergio Salma le 4 janvier 2010 à  09:01 :

      Ben, les moins-de-douze ans qui suivaient la série ils ont "vieilli", grandi avec elle et donc ils vont suivre ce parcours avec d’autant plus de plaisir. Et puis les nouveaux moins-de-douze ans accrocheront à autre chose.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 4 janvier 2010 à  11:15 :

        Et puis pour les moins de douze ans, qu’ils commencent par lire les 4 premiers et qu’ils attendent d’avoir souffler leurs douze bougies pour apprécier celui-là.
        En attendant, ils liront Nathalie et Mademoiselle Louise, par exemple...

        Répondre à ce message