Love Pop, T1 - Par Kim Su Yeon - Samji

20 janvier 2009 0 commentaire
  • Soda à la même apparence qu'il y a dix ans, ce qui lui vaut notamment d'attirer tous les pervers. Heureusement, son ami Seok-Hui veille sur elle, ce qui énerve au plus haut point la jeune fille. Le nouveau manhwa de Kim Su Yeon se veut très drôle et l'amour est relégué au second plan.

Quand elle était petite, Soda était le chef de son quartier ; une vrai bagarreuse... Un jour, elle rencontre Seok-Hui, le chef d’un autre quartier et lui met une raclée. Depuis, tous les matins, le petit garçon vient provoquer la fillette en duel.

Dix ans plus tard, le jeune homme a bien grandi et est devenu un beau gosse adulé par toutes les filles. Soda, elle, n’a pas grandi et bien qu’elle soit au lycée, on la prend régulièrement pour une écolière. Seok-Hui continue de venir chercher la jeune fille tous les jours et profite de l’avantage de sa taille pour taquiner l’adolescente.

A l’école, Soda fait la rencontre d’une camarade aussi séduisante qu’étrange. Et bien qu’elle fasse mine d’aider la fillette à reprendre confiance en elle, elle semble aussi lui courir après pour une raison précise qui n’inspire pas confiance à Seok-Hui.

Si le design des personnages ne vous dit rien, prenez donc la couverture de Cashgirl + et comparez. En effet, ce sunjung est un des derniers en date de Kim Su Yeon. Dans la même lignée de son prédécesseur en France, les héros sont des amis d’enfance. Mais la ressemblance s’arrête là. Là où Dona était calme et posée, Soda est une vraie furie qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense et à donner des coups (du moins au pauvre Seok-Hui). De même, ce dernier profite pleinement de sa notoriété de sex-symbol alors que Nohae est un beau gosse qui s’ignore. On retrouve un peu de Dona dans la cupidité dont Ma Lo-ni fait preuve.

Love Pop, T1 - Par Kim Su Yeon - Samji

Il est clair que Soda est typiquement le genre de personnage adorable qu’on a envie de protéger, ce qui est sans doute le point fort de ce manhwa. Les protagonistes ont tous une personnalité à part mais qui cache un secret et forcément le lecteur souhaite en apprendre davantage.

En dehors de ça, la trame du scénario est assez attendue avec deux amis d’enfance qui ressentent quelque chose l’un pour l’autre mais qu’aucun ne veut admettre. Le secret de Ma Lo-ni est aussi très pesant, l’auteur a trop cherché à créer le suspens, ce qui alourdi la narration.

Pour ce qui est du dessin, il est intéressant de voir qu’il n’y a aucun personnage approximatif. Tous sont beaux et bien dessinés, même les méchants. On voit que Kim Su Yeon prend plaisir à dessiner et le revendique. Malheureusement, de nombreuses planches très sombres et l’emploi excessif des mêmes expressions sur le visage des héros rendent la lecture fastidieuse.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?