Love Under Arrest T2 & T3 - par Maki Miyoshi - Delcourt/Tonkam

30 août 2018 0 commentaire
  • Début de la vie de couple de Kako et Kouta qui ressemble à des fiançailles classiques. Au programme; quelques péripéties et personnages simples qui ont du mal à se démarquer des clichés du « shôjo manga ».
Love Under Arrest T2 & T3 - par Maki Miyoshi - Delcourt/Tonkam

Il y a d’un côté le point de départ de l’œuvre, que nous pouvons considérer « osé » : une lycéenne de 16 ans tombe amoureuse et épouse un jeune policier de 23 ans. Dans la pratique Kouta promet aux parents de sa jeune épouse de ne pas la toucher avant sa majorité (20 ans au Japon) et Kako vit toujours chez papa et maman.

Une situation qui ressemble à des fiançailles plutôt qu’à un mariage. Ajoutons qu’ils doivent garder le secret pour ne pas faire de scandale... Le « mariage » en question se révèle finalement symbolique, surtout que dans les faits rien n’obligeait réellement ces jeunes gens à se marier. Mais c’était une façon pour notre policier de prouver le sérieux de son engagement.

L’histoire repose sur une loi fixant l’âge de mariage des femmes au Japon à 16 ans, et celui des hommes à 18 ans. Cependant cette loi vient d’être modifiée en début d’année, relevant l’âge de mariage des femmes à 18 ans, faisant désormais de ce genre de situation une relique du passé [1].

P to JK © Maki MIYOSHI / Kodansha Ltd.

Une fois ceci posé, nous avons un récit extrêmement balisé et fleur bleue qui ne propose rien de très spécial en fin de compte. Les intrigues de ces deux nouveaux tomes reposent notamment sur l’histoire d’un délinquant repenti qui s’amourache de notre héroïne et sur le passé du jeune policier qui recèle un drame familial fondateur.

Le lecteur s’amusera à voir Kako et Kouta cacher leur relation en public ou assister à la traditionnelle fête du lycée avec notre jeune mari déguisé en lycéen afin de partager ce moment avec sa jeune femme.

Avec son graphisme simple et ordinaire, et son récit qui l’est tout autant en dépit d’un point de départ surprenant, Love Under Arrest se positionne comme un shôjo manga ultra-classique, à la limite de la mièvrerie, à l’ambiance relativement positive et joyeuse, drôle et attachante à sa façon.

P to JK © Maki MIYOSHI / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Love Under Arrest T2 & T3. Par Maki Miyoshi. Traduction Julia Brun. Delcourt/Tonkam, collection "Shôjo". Sortie le 16 mai 2018 & le 22 août 2018. 176 pages. 6,99 euros.

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC

Love Under Arrest sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1

[1Notons que le mariage des femmes à 16 ans a également servi à une intrigue de No Control, mais dans ce cas-là pour montrer une inégalité qui permettait aux hommes de coucher en toute légalité avec des adolescentes.

  Un commentaire ?