"Lucien" de Margerin : un quinqua sincère et décapant

22 octobre 2011 1 commentaire
  • Notre Lucien quinqua continue à arpenter notre société avec sa démarche arquée et sa vision de rocker sur le retour. Aussi branché que décalé, il nous apporte un nouvel album détonant qui cadre avec l'époque.
"Lucien" de Margerin : un quinqua sincère et décapant
Il suffit parfois d’une case pour évoquer tout l’univers de Lucien
Frank Margerin (c) Fluide Glacial

Après avoir fait les 400 coups dans huit albums décrivant sa jeunesse de rocker accro aux radios libres, Lucien avait pris un salutaire coup de vieux, passant la cinquantaine bedonnante, marié et père de deux enfants.

Frank Margerin nous expliqua ce revirement plutôt logique : « Quand j’avais 25 ans, je racontais les trucs qui m’étaient arrivés peu de temps avant. À 56 ans, je me demandais qu’est-ce que j’allais bien pouvoir raconter. Je me suis dit que si Lucien avait mon âge, je raconterais ce que je vis aujourd’hui, des histoires de quinquagénaire, de père de famille. Et puis, j’avais envie de parler de mon époque ! J’en avais marre des années 1970-1980. Je l’ai donc fait vieillir et je me suis retrouvé dans mon personnage, comme un poisson dans l’eau. »

Après donc avoir éprouvé son retour, puis décrit les relations père-fils, ce troisième album du Lucien contemporain reprend le canevas des saynètes qui ont fait le succès des séries autant que son humour décalé, relevé par une immersion contemporaine bienvenue.

Moins axé sur le fossé intergénérationnel que dans le tome précédent, l’album s’attaque à des thématiques de son temps : la reconversion professionnelle, l’écologie à tout-va, les cotisations pour la retraite, les petits pépins de santé, les hobbies envahissants, etc.

Lucien imagine sa retraite... presque dorée !
Frank Margerin (c) Fluide Glacial

Plus que dans les chutes souvent convenues, ce sont dans les cases elles-mêmes que l’humour et le regard acide de Margerin font mouche. Quel que soit l’âge du lecteur, il pourra apprécier les personnages que Margerin a réunis, mais le fan qui aura vieilli avec son héros sera d’autant plus content de rire des petits tracas de sa vie qu’ils sont racontés avec sincérité et qu’il y reconnaitra les siens.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lucien T11 : La Bande à Lucien - Par Frank Margerin - Fluide Glacial

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre interview de Frank Margerin : « Je serais incapable de faire autre chose que du Margerin. »

 
Participez à la discussion
1 Message :