Luisa ici et là - Par Carole Maurel - La boîte à bulles

15 juin 2016 0 commentaire
  • Au détour d'une énième déprime, Luisa rencontre Luisa... Qui n'est autre qu'elle même à 15 ans. Loin de créer une osmose fraternelle, cette découverte mutuelle fait des étincelles. À la limite de l'affrontement...

La vie de Luisa n’a rien de fascinant : un boulot un peu frustrant, des déceptions sentimentales qui s’enchaînent, une maman presque indifférente. Et la rencontre qui va chambouler cette routine a de quoi surprendre : une fugueuse ado qui semble débarquer du passé. La ressemblance entre elles est plus que troublante. Très vite, toutes les deux réalisent l’évidence, cette comète qui s’est perdue avec ses francs et son walkman, c’est Luisa à 15 ans. La brève cohabitation déclenche des réactions en chaîne, mais aussi un véritable phénomène chimique.

Luisa ici et là - Par Carole Maurel - La boîte à bulles
© la boîte à bulles 2016

Croiser chronique sentimentale et science-fiction, voilà un pari plutôt rafraîchissant, qui se précise après un prologue trompeur. Carole Maurel et son dessin gracieux conserve ainsi un cadre déjà utilisé dans ses précédents albums, y ajoutant un fantasme répandu : se rencontrer soi-même à un âge différent, et ajoutant un clin d’œil admiratif au film de Noémie Lvovsky, Camille Redouble. Derrière ce face à face électrique, un autre thème cher à l’auteure : les angoisses affectives et la tolérance sexuelle.

Le chapitrage très dynamique sauve l’album de quelques longueurs, et si l’aspect fantastique de l’intrigue ne convainc pas vraiment, il permet une forme de libération finale élégante et lumineuse.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?