Newsletter ActuaBD

Lupano, Fert & Les Enfants gâtés nous emmènent au cirque

  • Amusant et pédagogique, aussi drôle que sérieux, poétique et haut en couleurs : le nouvel opus de la collection des "Enfants gâtés" réalisé par Wilfrid Lupano et Stéphane Fert convainc, tant par le fond que la forme !

Admettons-le : nous avons un faible pour cette collection des Enfants gâtés. Tout d’abord parce qu’elle permet de mêler le conte et la bande dessinée, en rapprochant cette dernière du livre d’enfants. Le grand format permet aux parents de lire ces albums avec les enfants sur les genoux, une taille qui maintient pourtant une pagination adéquate pour les petits bouts de choux. Puis, le jeu qui se situe en fin d’album propose aux plus jeunes, ou à toute la famille, de prolonger l’esprit du récit de manière ludique. Bref, on craque pour l’esprit de la collection, même si certains de ses albums se distinguent des autres.

Et la nouveauté des Enfants gâtés propose d’ailleurs une intéressante association d’auteurs : au scénario, Wilfrid Lupano qui a su si bien adapter en bande dessinée des univers à la fois simples et complexes comme Un océan d’amour ou Les Vieux Fourneaux, pour ne citer que ceux-là ; au dessin, ou devrions-nous dire, à la peinture, Stéphane Fert, dont on avait pu apprécier le style flamboyant dans Morgane. Et ces deux auteurs ont choisi de nous parler d’un univers unique qui reste synonyme d’évasion pour petits et grands : le cirque !

Mais le cirque de notre histoire, qui passe de ville en pays comme tout bon cirque qui se respecte, arrive au pays du général Poutche. Et le général Poutche, ce qu’il aime, c’est l’ordre ! L’ordre et les médailles pour que sa clique de militaires autocratiques soient contents !!! Car le Général Poutche dirige d’une main de fer toute sa population : il décide de tout, impose des limites pour tout ce qui existe ou peut exister. Et ceux qui se plaignent, il les enferme dans sa sombre prison : le Gueunouf !

Lupano, Fert & Les Enfants gâtés nous emmènent au cirque

Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, et sans chef desiggé, ça ne lui plaît pas du tout ! Le général est bien décidé à les avoir à l’œil ! Et bientôt, c’est le défilé des arrestations. Le spectacle tourne au vinaigre, car tous les circassiens sont envoyés successivement au Gueunouf. L’ambiance se plombe progressivement…jusqu’à l’arrivée d’un clown muni d’une tarte à la crème.

Un conte équilibré et pédagogique

Quand le cirque est venu représente sans doute ce qu’on peut réaliser de mieux dans le genre : le récit de Lupano reste à la portée des plus jeunes, avec des personnages attachants et facilement cernables, tout en embrassant des thématiques essentielles comme la liberté d’expression, la dictature, le besoin de s’amuser, ainsi que les différentes formes d’autorité. De plus, sa conclusion à la fois simple et étonnante reste ludique et positive, en contraste avec l’univers un peu plus sombre du Général Poutche.

Cette thématique de l’autorité rappelle d’ailleurs celle que le scénariste avait précédemment abordée dans Le Loup en slip :« Nous voulions expliquer aux enfants que le business de la peur profite à des gens, nous expliquait Wilfrid Lupano. Que la peur génère une économie que certaines personnes ont tout intérêt à entretenir. Il s’agit d’un sujet complexe pour des enfants mais traité comme nous l’avons fait dans cet album, nous espérons que ceux-ci comprendront mieux notre propos. »

Une transposition colorée

Le prochain album de la collection des "Enfants gâtés" sort le 31 mai, signé par Alfred & Olivier Ka

Pour revenir à Quand le cirque est venu, l’association avec l’univers de Stéphane Fert fonctionne à merveille. Le dessinateur joue non seulement sur la mise en page, mais il propose surtout un style poétique et coloré qui permet aux enfants de percevoir d’un coup d’œil l’ambiance et le contenu de la scène, avant de leur laisser la possibilité d’observer plus attentivement les différents détails qui la composent. Enfin, les tons chromatiques servent de fil rouge entre les différents protagonistes : les circassiens d’un côté, le général Poutche et ses généraux de l’autre, puis les habitants qui oscillent de l’un à l’autre en fonction des différentes séquences. Les parents profiteront également de quelques subtilités du lettrage, dont les formes s’apparentent parfois avec le contenu du texte de Lupano.

Seul petit bémol à cette superbe réalisation, le jeu final qui n’est pas détachable et directement utilisable comme les précédents albums. En effet, Delcourt propose cette fois un jeu de memory sur son site internet. Reste à savoir si les parents passeront majoritairement à la tablette et cet aspect ludique après avoir partagé un moment de lecture avec leur enfant...

À suivre, dans le bacs...

Encore et toujours scénarisé par Lupano, le 4e et dernier tome de "L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu" sort ce 14 juin.

Notons également que Wilfrid Lupano a scénarisé un second album au sein des Enfants gâtés, réalisé cette fois par le talentueux Gradimir Smudja : Cheval de bois, cheval de vent sortira au mois d’octobre. Il sera précédé dans quelques jours par Capitaine Fripouille réalisé le talentueux duo d’auteurs de Pourquoi j’ai tué Pierre : Alfred & Olivier Ka. Olivier Ka qui avait déjà réalisé Pieter et le Lokken, un magnifique conte hivernal qui avait inauguré la collection des Enfants gâtés.

Enfin, les fans de Wilfrid Lupano se rejouiront de la sortie du quatrième et dernier opus de L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu avec Paul Salomone : rendez-vous ce 14 juin !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander :
- Quand le cirque est venu de Lupano & Fert (Delcourt) chez Amazon ou à la FNAC
- L’homme qui n’aimait pas les armes à feu, T4 La loi du plus fort, par Lupano & Salomone (Delcourt) Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC
- Capitaine Fripouille par Alfred & Olivier Ka (Delcourt) chez Amazon ou à la FNAC

Concernant la collection des Enfants gâtés, lire également l’article d’introduction avec les deux premiers albums, suivi du Maître des tapis

De Stéphane Fert, lire également Morgane - Par Kansara & Fert - Ed. Delcourt
Concernant Wilfrid Lupano, lire également quelques-uns de nos précédents articles et interviews :
- "Avec le Loup en slip, nous voulions expliquer aux enfants que le business de la peur profite à des gens..."
- Sarkosix, le "roman national" de la droite en bande dessinée
- Lupano remet les femmes de la Commune à leur place
- Quand les auteurs de BD détournent les contes...
- Célestin Gobe-la-lune - Par Lupano & Corboz - Delcourt
- Traquemage T. 1 : Le Serment des pécadous - Par Lupano & Relom - Delcourt
- Un Océan d’amour : Pourquoi vous ne regarderez plus jamais une boîte de sardines comme avant
- Les Vieux Fourneaux, tome 3 : Celui qui part - Par W. Lupano et P. Cauuet
- Les Vieux Fourneaux T1 – Par P. Cauuet & W. Lupano – Dargaud
- Ma Révérence - Par Lupano & Rodguen
- L’homme de l’année : 1967, l’homme qui tua Che Guevara - Par Lupano, Séjourné & Verney

Tous les visuels sont : © Lupano/Fert/Delcourt 2017

 
Newsletter ActuaBD