Lydie - Par Zidrou & Lafebre - Dargaud

11 mai 2010 4 commentaires
  • De Zidrou, le lecteur connaît surtout ses séries humoristiques ({Tamara}, {Le Boss}, {L'Elève Ducobu}…). {Protecto} (Ed. Dupuis) avait déjà montré la capacité de sa plume à explorer d'autres genres. Avec {Lydie}, le scénariste, associé à l'Espagnol Jordi Lafebre, affiche une autre facette de son talent.

1932 : Un petit village quelque part entre la France et la Belgique. Camille est une simple d’esprit. Son nouveau-né vient de mourir et la jeune femme est désespérée. À tel point qu’elle se persuade que les anges du ciel ont ressuscité sa petite fille. Lorsqu’elle annonce à tous les habitants que Lydie est revenue, c’est la consternation. D’abord perplexes, l’épicier, sa femme, la maîtresse d’école, le docteur, le papa de Camille et même le curé vont jouer le jeu et se comporter comme si Lydie était vivante.

Lydie - Par Zidrou & Lafebre - Dargaud

À l’origine, cela devait s’intituler "L’impasse du bébé à moustaches" et couvrir tout le XXe siècle… La "grande fresque humaniste" fera en définitive un seul volume : Lydie.Dans une interview accordée à son éditeur [1], Zidrou reconnaît que Lydie est "indéniablement l’album de ses racines… indirectes" : "Lydie est comme cette vieille photo de famille qui a toujours traîné sur la cheminée de votre vie. Pour finir, vous êtes persuadé d’avoir connu ces gens, de connaître l’histoire derrière chaque visage."

Cette chronique sociale est pleine d’humanité, de fraternité et de gentillesse. Sans jamais tomber dans la mièvrerie qui pourtant la guettait à chaque coin de page, l’histoire de Camille sonne juste. Et la poésie du récit transforme un drame en vecteur de solidarité humaine auquel participent tous les membres de la petite communauté.

Après avoir signé quelques pages dans l’ouvrage collectif La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien (déjà scénarisé par Zidrou) Jordi Lafebre assume sans complexe ces 60 pages. Ses planches magnifient le propos et lui offre un écrin dessiné à la délicieuse touche surannée. Bravo messieurs !

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Un bijou. Histoire tres belle et originale, tres beau dessin, beaucoup de sensibilite et d’optimisme. Des surprises comme ca, on en voudrait plus souvent !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Philippe le 12 mai 2010 à  06:21 :

      Rien de mieux a dire, j’ai été bluffe.

      Achetez braves gens. Vous ne serez pas déçus.

      Répondre à ce message

  • Lydie - Par Zidrou & Lafebre - Dargaud
    11 juillet 2010 12:24, par ptilou

    pourquoi avoir écris ce livre ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par JC Lebourdais le 23 avril 2018 à  08:31 :

      Bonne question. Ca n’est ni plus ni moins qu’un épisode de La Petite Maison Dans La Prairie, extrêmement prévisible et qui tire toutes les ficelles pour faire pleurer dans les chaumières. Le dessin qui ressemble à du Guy Davis est remarquable bien qu’un peu caricatural. La mise en couleurs, avec du marron partout est regrettable.

      Répondre à ce message