Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill – Par Jean Regnaud et Émile Bravo – Gallimard

6 février 2008 0 commentaire
  • En cours préparatoire, une classe d’enfants est invitée par leur institutrice à lui donner la profession de ses parents. Jean connaît la profession de son père : il est patron. Mais sa maman ?

Sa maman, il ne s’en souvient pas. Il connaît pas sa profession. Alors, il invente. Mais cette invention est la porte ouverte à d’autres mensonges. Dans son rapport à la réalité, Jean va connaître une multitude de petits décalages qui ne vont pas camoufler l’absence de sa mère, au contraire. Sa présence va devenir de plus en plus envahissante.

Dans un récit à la première personne qui n’est pas sans rappeler Le Petit Nicolas de René Goscinny, Jean Regnaud nous raconte une tranche de vie enfantine très touchante. On y décèle bien entendu une réelle souffrance mais on ne peut qu’être charmé par la fraîcheur et la bonhomie avec laquelle notre jeune héros va prendre la mesure d’une absence tangible en dépit du secret qui lui est imposé. Mais cela ne l’empêchera pas de surmonter cette épreuve qui, au contraire, l’aide à grandir.

Le dessin d’Émile Bravo donne toute la dimension affective nécessaire à cette fable tragique. Par un jeu d’images au décor très dépouillée, il arrive à donner au regard de l’enfant une acuité charmante qui sert à merveille un dialogue introspectif exempt de pathos.

Pas étonnant que cette merveille ait séduit le jury d’Angoulême qui lui a réservé un de ses Essentiels cette année.

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill – Par Jean Regnaud et Émile Bravo – Gallimard
Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill – Par Jean Regnaud et Émile Bravo
Ed. Gallimard

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?