Ma vie de loup - Par Clayton Junior - Sarbacane

27 juin 2018 0 commentaire
  • De la vie de chien de berger à la vie de loup, il y a un fossé, que Silver va franchir d'un bond. Il découvrira la vie sauvage, ses beautés et ses dangers, ainsi que l'impact de la civilisation qui réduit l'espace vital des bêtes et menace leur existence.

L’histoire commence par l’arrivée du chiot Silver à la ferme, puis par son quotidien un peu morne de chien de berger. Silver a soif d’aventures et une course-poursuite après un renard est l’occasion de croiser la faune de la forêt, jusqu’à ce qu’il se trouve nez à nez avec une meute de loups. Silver est attiré par ces proches cousins, en particulier par une jeune femelle, mais ceux-ci tournent en dérision le "toutou" domestiqué.

Le soir, les loups attaquent la bergerie mais sont repoussés par le fermier. Dans la confusion, ce dernier s’en prend également à Silver, qui n’a d’autre choix que de s’enfuir avec les survivants. Silver va les suivre, partageant leurs aventures et leurs repas souvent trop maigres.

En compagnie de ces êtres sauvages, Silver vit des moments merveilleux, mais fait face également aux nombreuses déconvenues et drames qui sont le sort des bêtes sauvages confrontées au monde moderne. De la meute, il ne reste finalement que la jeune louve et le toutou, qui tentent de survivre en s’appuyant sur leur bien faible expérience de la vie.

Ma vie de loup - Par Clayton Junior - Sarbacane
L’arrivée de Silver à la ferme - Par Clayton Junior - Sarbacane
L’arrivée de Silver à la ferme - Par Clayton Junior - Sarbacane

Le dessinateur Clayton Junior est né au Brésil mais vit à Londres depuis 2007. Après des travaux de gravure et d’illustration publiés aux éditions Nobrow, il revisite dans sa première bande dessinée L’Appel de la forêt, dans un monde moderne cette fois.

Clayton Junior croque des portraits drôles et attendrissants des animaux de la forêt. Les dialogues sont particulièrement savoureux, apportant de la légèreté dans un récit qui n’édulcore pas les réalités de la vie sauvage. Le dessin rappelle l’illustration jeunesse et sert efficacement la narration, bien que les traits soient parfois un peu schématiques. Les scènes de nature sont réussies, les tons vert et bleu tranchent avec les scènes à la ferme, représentées majoritairement sur un fond rouge agressif.

La tentation de la vie sauvage

À travers les aventures buissonnières de Silver, le récit critique la modernité qui détruit le mode de vie des animaux sauvages. Les premières anecdotes sont un peu attendues, mais rapidement le récit prend une tournure et une profondeur inattendues. Clayton Junior n’hésite pas à représenter la violence des scènes de chasse, mais les épisodes les plus durs sont ceux où les bêtes sauvages sont confrontées à la civilisation humaine. Certaines anecdotes sont pourtant traitées sur un mode comique qui détend la lecture. L’attaque d’un troupeau de vaches par deux loups et un chien est évidemment voué à l’échec, mais donne lieu à une scène grotesque et hilarante.

Le choix de point de vue, celui de Silver, permet de représenter des événements durs et violents tout en préservant un ton léger. La nature insouciante et naïve du chien le protège et laisse intacte sa joie de vivre, même pendant les moments les plus sombres.

Le lecteur, quant à lui, saisit bien toutes les implications de ce que vit le héros et le message est très clair. Malgré le dessin qui semble adapté à un jeune public, cette fable écologique efficace n’est pas à mettre entre les mains de lecteurs trop jeunes.

(par Lise LAMARCHE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Commander Ma vie de loup chez Amazon ou à la FNAC

Découvrez les travaux de Clayton Junior

  Un commentaire ?