Macao T.2 : L’envol du phénix – Par Willy Duraffourg, Philippe Thirault & Federico Nardo - Glénat

26 janvier 2019 0 commentaire
  • Suite et fin de "Macao", le thriller shakespearien se déroulant dans le monde des casinos en Asie du Sud-Est. Par Philippe Thirault, Willy Duraffbourg et Federico Nardo.

Pour León Chung, il n’est pas évident d’être le prête-plume d’un homme tel que Kwan Tao. Le vieil homme d’affaires est le puissant PDG d’un mégacasino, mais c’est surtout un ancien “Bâton rouge” [1] des triades, devenu par la suite l’un des parrains de Macao. Autant dire qu’entrer dans ses bonnes grâces peut vite devenir une question de vie ou de mort.

Macao T.2 : L'envol du phénix – Par Willy Duraffourg, Philippe Thirault & Federico Nardo - Glénat

D’abord traité comme un vulgaire domestique, León finit par trouver ses marques. Il se passionne même pour ce travail de commande. Il faut dire que Kwan Tao a vécu une existence hors normes ! Issu d’une famille de paysans chinois, il a réussi a atteindre les cimes du pouvoir, protégé par une chance insolente. Mais son existence a aussi été marquée par l’échec, sentimental surtout. La perte d’un amour de jeunesse. Sa dulcinée a préféré épouser son meilleur ami Tak, lorsqu’elle a découvert que Kwan Tao avait rejoint les rangs de la 14K, la triade responsable de la mort de ses parents. Kwan Tao refera sa vie mais le fantôme de cet amour perdu continue encore de le hanter. Surtout que son propre fils, Qi Ping, n’a pas l’étoffe pour lui succéder.

À force de fréquenter le jeune écrivain, le vieux tigre voit de plus en plus en celui-ci le fils idéal. León a du sang froid et il est efficace. Preuve de ce rapprochement, Kwan Tao lui révèle qu’il est atteint d’une tumeur au cerveau. Une information que même Qi Ping ignore, car elle pourrait mettre à mal son empire. La maladie est une faiblesse que l’on ne tolère pas pour un homme de son rang. Mais le temps presse, la chance le quitte et son empire attire la convoitise. Il est urgent que León termine son travail au plus vite avant d’être à son tour une victime des crimes sordides qui sont commis dans les coulisses du casino. León Chung aura-t-il le temps ou l’envie de terminer la rédaction de ce livre ? Rien n’est moins sûr.

Suite et fin de Macao, le polar créé et mis en scène par le trio d’auteurs Philippe Thirault, Willy Duraffbourg et Federico Nardo, le dessinateur de Un Loup est un loup , un diptyque scénarisé par Makyo et publié chez le même éditeur. Sans être d’une grande originalité, cette intrigue en deux tomes demeure toutefois un bon divertissement. À découvrir.

Macao T.2 : L’envol du phénix
Willy Duraffourg, Philippe Thirault & Federico Nardo © Glénat

Voir en ligne : Découvrez la série "Macao" sur le site des éditions Glénat

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

À lire sur ActuaBD.com :

Notre chronique du T.1

Macao, par Willy Duraffourg, Philippe Thirault & Federico Nardo, couleurs de Arettha Battistutta, éditions Glénat. Le T.1 est sorti le 10 janvier 2018 et le T.2 est paru le 29 août 2018. 56 pages, 14,50 euros.

- Commander Macao T.1 sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Macao T.2 sur Amazon ou à la FNAC

[1Expert en arts martiaux officiant comme juge et tueur pour les mafias chinoises

  Un commentaire ?