Made in Abyss T. 9 - Par Akihito Tsukushi - Editions Ototo

26 février 2021 0
  • Après les révélations et les explications, ode à l'aventure et à l'horreur typique du titre, nous voici arrivés au dernier acte de l'histoire du village des Ombres, que nous pouvons baptiser : la princesse et sa vengeance !

Legu rentre au village avec un morceau de Faputa que cette dernière lui a offert, afin de racheter Nanachi, prisonnier de Belaf. Cependant, la valeur indéfinissable de cette offrante perturbe le village lui-même, poussant Wazkan à dévoiler son jeu : utiliser de nouveau le pouvoir des Berceaux des Désirs pour que les habitants repartent à l’aventure !

Un projet que Rico comprend, mais qu’elle ne peut laisser faire pour plusieurs raisons, dont la principale est sans doute qu’il implique son propre sacrifice. Les poings et l’action se révèlent une nouvelle fois la seule façon de résoudre ce différend, mais les choses évoluent rapidement et Legu se retrouve à exaucer le souhait de Faputa : entrer dans le village.

Akihito Tsukushi a sorti le grand jeu au niveau graphique pour son arrivée dans la mêlée, nous offrant une suite de très belles pages dont la clarté et la pureté tranchent avec le chaos et l’organique habituels de ses compositions.

Made in Abyss T. 9 - Par Akihito Tsukushi - Editions Ototo
MADE IN ABYSS © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013

L’ensemble vire néanmoins rapidement au carnage et nous replonge ainsi dans cet univers violent et cru, où la folie semble être la norme. Le combat entre Faputa et Legu se révèle ainsi d’une sauvagerie sans nom : le pauvre robot prend très cher, car en raison de sa nature, il peut subir toutes sortes d’ignominies ! Et certaines scènes sont d’une bestialité dérangeante.

En parallèle, nous retrouvons Nanachi, et nous comprenons que cette péripétie lui sert à véritablement faire son deuil de Mitty. La série évoque régulièrement la notion de trésor, et le village des Ombres est finalement un lieu où les gens ont pu obtenir des trésors, mais en payant un tribu spécifique : arrêter l’aventure. Une étape du voyage de nos héros qui n’est donc pas sans rappeler certains épisodes fameux de la mythologie grecque.

Comme toujours, tout se mélange, se transforme, des rêves aux cauchemars, de l’amour à la haine, avec des cycles à briser pour s’arracher à l’immobilité et continuer d’avancer, ou plutôt continuer de descendre dans le tréfonds de l’Abysse. Alors quel destin pour le village et sa princesse, nés des désirs brisés d’anciens explorateurs ? La mort ou la vie ? Et la vie, pour quoi faire ?...

MADE IN ABYSS © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?