Mademoiselle Louise - T4 : "Cash-Cache" - Par Geerts & Salma - Dupuis

14 juin 2009 1 commentaire
  • Après une première publication aux éditions Casterman dans les années 1990, {Mademoiselle Louise} est à présent édité par les éditions Dupuis.

André Geerts et Sergio Salma nous racontent avec candeur et saveur la vie de l’enfant d’un homme d’affaires richissime. Celui-ci prévient et accomplit les moindres rêves matériels de sa fille. Mademoiselle Louise est souvent lassée par tous ces cadeaux inutiles. Mais elle leur trouve parfois une destination inattendue : Elle joue aux dominos avec des lingots d’or ou saute à la corde avec un collier de perles... Mais son vrai rêve est de voir son papa le plus souvent possible. Ce dernier fait des efforts, mais il se montre maladroit. Il communique avec elle le plus souvent par visio-conférence ou par téléphone, alors que Louise préfèrerait pouvoir se blottir contre lui. Quand elle lui demande d’aller un jour au restaurant seul à seul, il lui offre LE restaurant ! Mademoiselle Louise lui pardonne néamoins ces impairs, car c’est son papa, et parce qu’il a un bon fond.

Mademoiselle Louise - T4 : "Cash-Cache" - Par Geerts & Salma - Dupuis
Extrait de "Mademoiselle Louise" T4
(c) Geerts, Salma et Dupuis

Sergio Salma assure les scénarios de ces histoires tendres et humoristiques. Il assume également le crayonné des planches, qui sont mises à l’encre par André Geerts. Une répartition du travail qui n’est pas pour déplaire au créateur de Jojo. Il nous confiait l’année dernière : «  ..contrairement à beaucoup de dessinateurs qui s’ennuient lors de cette étape du travail, j’ai un plaisir fou à encrer. J’ai l’impression que mes personnages ne commencent à réellement exister que lorsque je les trace à l’encre. Ils ne vivent que lorsque cette espèce de liquide noir envahi leurs traits, comme si du sang circulait dans leurs veines ! ».

Soulignons le changement de format (encore, hélas) des albums. La série sera désormais éditée sous un format un peu plus atypique et carré, afin sans doute, de cibler les acheteurs de livres d’illustrations jeunesse. Les albums de Mademoiselle Louise et de Jojo seront progressivement réédités dans ce format agréable. Ces deux séries remarquables trouvent ainsi un nouvel écrin…

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire :
- Une interview d’André Geerts : "Jojo est une BD qui parle doucement" (mai 2008)
- La Chronique du T3

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :