BD d’Asie

Mahoromatic T.8 – Par Bunjuro Nakayama et Bow Ditama – Ki-oon

Par Arnaud Claes (L’Agence BD) le 21 août 2008                      Lien  
Fin des aventures de la piquante androïde de combat qui, après avoir été la fidèle servante de Suguru, reprend du service pour l’affrontement final contre l’organisation The Keeper.

Si, comme nous vous l’expliquions dans la chronique du tome 1 de Mahoromatic, cette série est d’abord une fantaisie humoristique et coquine diablement savoureuse, il s’y développe aussi une intrigue plus « sérieuse » qui dévoile peu à peu les liens cachés entre nos protagonistes.

Ainsi a-t-on découvert, par petites touches, que Mahoro était responsable de la mort au combat du père de Suguru ; que ce dernier pourrait donc être l’héritier de certains pouvoirs, et d’impératifs moraux bien pesants. La nature réelle de Vesper, société conceptrice de Mahoro, qui a pour objectif de faciliter la cohabitation entre terriens et extraterrestres, est également apparue peu à peu, de même que son opposition à The Keeper, autre organisation déterminée, elle, à aller à l’affrontement contre les aliens.

Mahoromatic T.8 – Par Bunjuro Nakayama et Bow Ditama – Ki-oon
Mahoromatic T.8, par Bunjuro Nakayama et Bow Ditama
(c) Ki-oon

Cette intrigue parallèle, si elle paraît parfois plaquée de façon un peu artificielle sur les aventures légères de la série (avec des leitmotivs comme l’obsession de tous pour la taille des poitrines féminines), leur donne cependant de la profondeur. Elle donne également une signification plus complexe aux rapports entre Mahoro et Suguru, qui ont inexorablement pris la forme d’une romance. Elle permet surtout, dans ce huitième et dernier tome, de mettre fin au suspens sur le sort de Mahoro, dont la durée de vie arrive à expiration. On vous laisse découvrir comment !

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR Arnaud Claes (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD