« Mai 68 » : le journal qui s’amuse à ne paraître qu’une fois

6 mai 2008 1 commentaire
  • Pied de nez à la publication du Pilote Spécial Mai 68, le désormais célèbre « journal qui s’amuse à revenir », voici une version « blonde » de la célébration soixante-huitarde : « Mai 68 », un hors-série Lanfeust Mag qui accompagne l’album éponyme sorti en librairie . En kiosque à partir du 13 mai.
« Mai 68 » : le journal qui s'amuse à ne paraître qu'une fois
Cabu 68 : Un vrai regard
Ed. Actes Sud

Il faut bien le dire, en librairie comme en kiosque, c’est la chienlit (un mot en forme d’injonction : « Chiant, lis ! »). Évidemment, on en va pas se plaindre : la révolution la plus petite-bourgeoise du Vingtième siècle semble ériger en vertu le fait que cette énorme prise de conscience qui a désagrégé la France de l’après-guerre, cette grise bâtisse issue de la Résistance fissurée par la décolonisation, s’est faite sans bain de sang. Une espèce de label de modernité, alors qu’à Prague les Tchèques subissaient autrement plus durement la répression. Alors, c’est bien de savoir, de comprendre, d’évaluer.

C’est bien aussi de retrouver des grands auteurs, comme Cabu, dans le remarquable entretien qu’il a mené avec Laurence Garcia dans Cabu 68 (Actes Sud), resitué dans son contexte historique dans un volume qui donne à voir aussi bien les unes de L’Enragé que les planches du Grand Duduche.

"La Vérité sur Mai 68" par Monsieur B
Editions Vents d’Ouest

Mais il n’est pas moins jouissif de voir de jeunes auteurs comme Monsieur B raconter La vérité sur Mai 68 (Vents d’Ouest) avec un humour décapant et un trait qui s’inscrit dans la tradition de Gotlib, un vrai produit de Mai 68, celui-là, puisque sa Rubrique à Brac (Dargaud) date de cette époque.

Version Blonde belge : "Mai 68", une fois !
En kiosque.

De même, ce numéro de « Mai 68 » qui ne paraît que « tous les quarante ans de Mai 68 » et qui affiche son « premier et dernier numéro ». Ce « collector », tiré à 30.000 exemplaires et disponible en kiosque à partir du 13 mai (au prix de 2,95 euros), un numéro spécial de 16 pages comprenant des extraits BD tirés de l’album, des interviews d’auteurs de BD témoins de l’époque et d’autres témoins privilégiés tels Daniel Cohn-Bendit ou André Glucksman qui témoignent de leur point de vue sur la bande dessinée et un historique de la BD dans le contexte de l’avant et de l’après Mai 68 par Christian Marmonnier Cette version « blonde » des évènements de mai est certes moins protocolaire que les autres, mais quand même Charlie Hebdo devient sérieux sur le sujet, il faut bien qu’au fond de la classe, il y ait un cancre qui rigole.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :