Maliki T1 : Maliki broie la vie en rose - par Maliki - Ankama Editions

22 novembre 2007 0 commentaire
  • La transposition en album du web comic de Maliki. C'est l'occasion de (re)découvrir une suite de saynètes indépendantes terriblement drôles, dans lesquelles les chats sont "kro-meugnons", les sacs de courses s'imbriquent comme dans un jeu vidéo, et les couteaux poussent dans le sable.

Maliki est une jeune fille sexy aux cheveux roses, vivant avec ses deux chats, Feanor et Fleya. Son déménagement à Roubaix, ses mésaventures au supermarché, l’arrivée de son lave-vaisselle, ses voyages, sont autant de prétextes à des délires cocasses et absurdes.

Par son webcomic, Maliki fait partie de cette génération de dessinateurs (Laurel, Boulet, Melaka, les Chicou-Chicou...) ayant acquis une armée de fans sur internet, attendant fébrilement le nouveau billet comme une relique. Son effarante productivité de métronome (un très long billet publié tous les mardis soirs) est d’autant plus étonnante que son esclave Souillon (l’alter ego en chair et en os, assurant les dédicaces dans les festivals) est également character designer chez Ankama. Nous attendions avec impatience la transposition en album d’un contenu régulier, composé de billets hebdomadaires indépendants, et surtout totalement gratuits. Les strips allaient-ils être remaniés ? Y aurait-il des inédits ?

Maliki T1 : Maliki broie la vie en rose - par Maliki - Ankama Editions
Extrait de "Maliki broie la vie en rose".
© Maliki/Editions Ankama.

L’album regroupe des strips déjà publiés sur le blog, en privilégiant les plus récents. La plupart sont créés à la tablette graphique, mais nous pouvons aussi en admirer certains à l’aquarelle. Plusieurs styles cohabitent : des histoires traitées entièrement en SD [1], des planches découpées en cases strictes, ou parfois des compositions beaucoup plus libres sans aucune marge. Nous retrouvons avec le même plaisir le regard kawaii [2] de Maliki sur le petit monde qui l’entoure : une mimique d’un chat, une anecdote d’enfance, une interprétation farfelue d’un détail, comme ce vol stationnaire de mouettes virant à la parodie d’un concert d’André Rieu. L’humour absurde brasse surtout une flopée d’éléments de la culture geek/otaku : les dessins animés japonais, les jeux vidéo, la publicité, internet...

L’une des grandes forces de l’album est de témoigner des progrès graphiques réalisés par Maliki pour s’auto-dessiner, ou de la multiplicité des styles parcourus, cette hétérogénéité apportant son lot de respiration et de fraicheur. Pour cette raison, nous aurions aimé plus de variété dans le choix des strips, et notamment plus d’aquarelles. Le style graphique, transposé en album, garde toute sa force, même si les hésitations et les crayonnés tranchent un peu plus avec les modes d’incrustation du logiciel photoshop.

Extrait du web comic de Maliki.
© Maliki

Nous obtenons au final un album résolument adressé à un public connaissant peu le blog de Maliki. Les fans assidus, malgré la présence de fan arts, auraient peut-être préféré des petits bonus : des croquis, des documents inédits sur l’élaboration des strips, un historique du blog, ou plus simplement un équivalent aux mots de la semaine, compléments sympathiques sous forme de texte accompagnant les strips chaque semaine sur le blog, témoignages de l’auteur sur sa motivation quant au choix d’un sujet. Les fans peuvent quand même se précipiter sur ce bel objet, leur permettant de retrouver les aventures de la belle Maliki sans pour autant s’abîmer les yeux sur un écran d’ordinateur.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

Cet album a également été chroniqué en direct dans l’émission radio "Supplément week-end" du samedi 10 novembre 2007

[1Super Déformé : une grosse tête sur un petit corps

[2Adjectif japonais signifiant approximativement « mignon », « adorable ». Dans les mangas et dessins animés japonais, les personnages kawaii ont toujours de grands yeux, et fréquemment un petit nez et une petite bouche. La couleur rose, des expressions de visage enfantines et une collection d’accessoires peuvent parfaire le personnage. (source : wikipedia)

  Un commentaire ?