Malouines, T2 - Par Barron et Taborda - Editions Paquet

24 mai 2012 1
  • Mai 1982. L'Argentine et le Royaume-Uni entrent en guerre pour se disputer un chapelet d‘îles perdues au sud de l’atlantique, quelque part au large des côtes Argentines : les Malouines.

L’Angleterre Tatchérienne ira porter le fer à plus de 10 000 km de chez elle pour affronter de jeunes pilotes eux-mêmes obligés de parcourir plus de 900 km pour arriver sur la zone de conflits. Une guerre aérienne sans pitié, une querelle qui semble aujourd’hui dérisoire et démesurée.

Elle constituera le baptême du feu pour l’aviation argentine dont l’équipement technique n’est guère en bon état et les pilotes peu expérimentés. La dictature militaire alors au pouvoir en sera pour ses frais et devra se résoudre à laisser aux Britanniques la souveraineté sur ces îles au climat pluvieux et froid balayé par des vents furieux. Une souveraineté acquise depuis 1833 mais toujours contestée par Buenos Aires.

Après un premier tome qui présentait l’A4 Skyhawk, ce deuxième volume permet au lecteur de (re-)découvrir un autre appareil : le vénérable FMA IA 58 Pucara, un appareil qui, bien que déjà largement dépassé à l’époque, autorisera les pilotes argentins à réaliser de véritables prouesses au détriment des Anglais aux commandes de leurs redoutables Sea Harrier que les aficionados reconnaîtront sans peine grâce au dessin très maitrisé flirtant avec un trait typé « Manga »de Walter Taborda.

En suivant l’itinéraire de trois jeunes pilotes, les auteurs, tous deux Argentins, vont nous font vivre ce conflit du point de vue « des agresseurs », tout en se gardant d’un discours partial privilégiant l’aspect humain du conflit.

Le récit, qui repose en partie sur le témoignage de vétérans argentins, reste malgré tout imprégné de douleur et d’humanité, évitant l’écueil d’une œuvre nationaliste ou partisane.

C’est d’abord une histoire d’amitié entre de jeunes hommes jetés sans préparation dans une guerre sans merci qui nous est ici contée. On assiste évidemment à de somptueux ballets aériens, marque de fabrique de la fameuse collection Cockpit des éditions Paquet qui accueille cette série prévue en quatre tomes.

Amis depuis prés de quinze ans Walter Taborda et le scénariste Nestor Barron ont déjà travaillé en Europe (Italie, Allemagne) avant de publier en France Big Bill est mort aux éditions Paquet. Passionnés d’aviation, ils n’ont pas hésité à aborder un sujet qui reste trente ans après selon eux « encore brûlant » !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :