Marc-Antoine Mathieu investigue l’origine de chaque individu

Par Charles-Louis Detournay 15 décembre 2016 
Marc-Antoine Mathieu signe un livre étonnant, plus philosophique que focalisé sur les expérimentations graphiques, qui fait écho à nos questions personnelles et développe un troublant déterminisme.

Otto Spiegel est un artiste performeur reconnu, doté d’une vision artistique et scénique tournée autour du « Métaphysique du double ». Pourtant, sa réussite ne l’empêche pas d’être sur le point de perdre ses repères. Il pense avoir livré sa dernière représentation, être arrivé au bout de ses recherches pour se rendre compte que seul le vide est la conclusion de son parcours.

C’est au bord de la rupture que le destin lui offre l’occasion unique de lire le détail de sa vie de sa conception jusqu’à ses 7 ans : ses parents qui viennent de décéder avaient effectivement participé à une expérimentation avant sa conception, et ont enregistré tous les éléments qui ont constitué son enfance. S’ensuit une plongée vertigineuse dans le processus qui génère l’individualité d’un homme.

De prime abord, l’élégance de la couverture (cet homme qui s’inscrit dans les branches d’un arbre) et le format de ce nouveau livre-performance de Marc-Antoine Mathieu attirent l’attention. Même si l’auteur n’a ici pas réalisé d’astuces conceptuelles comme il a pu en avoir l’habitude, l’ouverture du large livre permet au lecteur de réellement s’immerger dans son univers, telle une mise en abyme à l’échelle de son propre personnage qui se focalise sur ce qu’il découvre sur sa propre vie.

Si le graphisme hypnotique de M-A Mathieu demeure fascinant, jonglant magnifiquement entre les noirs et blancs, principalement dans les scènes d’introduction et de conclusion, OTTO L’Homme réécrit s’inscrit plus dans la veine des récits métaphysiques, tel que le bouleversant Dieu en Personne, que dans celui des expérimentations graphiques, pour lesquelles un paroxysme avait peut-être été atteint dans le précédent S.E.N.S..

Il faut donc attendre le premier tiers du livre pour comprendre où l’auteur veut nous mener : dans une analyse déterministe de chaque être, où chaque élément de notre passé a permis de construire l’individu unique et donc différent que nous sommes.

Conseillé par Philosophie Magazine, cet ouvrage va donc passionner les lecteurs en recherche de sens, une réflexion qui inscrit d’ailleurs OTTO dans la logique de ses récits précédents. Pourtant, on ressent une grande implication de l’auteur dans son récit, alors que son personnage semble arrivé au bout d’une longue démarche personnelle et artistique, avant de se rendre compte qu’il ne l’avait qu’effleurée.

Moins métaphysique que Dieu est Personne, mais davantage psychologique, OTTO fait habilement écho aux questions de chacun, tout en restant une œuvre où l’auteur continue de subjuguer par son élégante maîtrise des noirs et blancs et l’efficacité de sa mise-en-page. Un album légitimement sélectionné par le FIBD d’Angoulême, même s’il est sans doute moins facilement abordable que les précédents ouvrages de l’auteur.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782756080192

 
Participez à la discussion
2 Messages :
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Charles-Louis Detournay  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD