March Comes in Like a Lion T. 15 - Par Chica Umino - Kana

22 octobre 2020 0 commentaire
  • « La vie suit son cours » comme il est costume de dire avec ce nouveau tome qui se partage entre une confession longtemps attendue et des portraits de joueurs de shôgi hauts en couleur. Une lecture toujours aussi enchanteresse.

Nous reprenons sur la fin avec l’épilogue de la fête du lycée Komahashi, où Hinata a attendu Rei, coincé à un tournoi toute la journée. Des retrouvailles qui se transforment en rendez-vous à deux à la lueur du clair de lune, et qui amène, de façon inattendue, la déclaration que le lecteur attendait lui depuis quelques temps.

Un moment romantique, mais aussi une étape essentielle du passage à l’âge adulte, tout doucement encore, de Rei. Un thème qui traverse le tome tout entier, où la vie ordinaire reprend ses droits, avec les tournois et les matchs de shôgi de notre jeune joueur professionnel, mais cela pour mieux mesurer son évolution.

March Comes in Like a Lion T. 15 - Par Chica Umino - Kana
© 2008 Chica Umino / HAKUSENSHA

Ainsi deux rencontres occupent la plus grande partie de ces pages, qui donnent lieu à deux portraits de nouveaux personnages. Un exercice devenu une des marques de fabrique de la mangaka et qui nous régale une nouvelle fois grâce à un savant dosage entre burlesque et émotion.

Nous avons le disciple et son mentor qui affrontent à la suite, et dans cet ordre, Rei lors d’un tournoi de la saison de shôgi. Deux « seconds couteaux » si on se réfère aux classements globaux, mais au-delà des bilans de performance, il y a toujours un parcours et un tempérament à découvrir.

La première rencontre met donc en scène un jeune joueur, de la même tranche d’âge que Rei. Ancien génie intéressant les médias à ses débuts, il stagne depuis et accumule de ce fait une énorme frustration. Durant le match ses pensées ne cesseront pas d’interroger la question de l’intérêt des efforts : il a étudié comme un forcené le jeu de Rei, et pense avoir tout prévu pour le battre, mais est-ce que tout ce travail peut suffire à faire la différence ?

© 2008 Chica Umino / HAKUSENSHA

Son maître apparaît tout son contraire et joue contre Rei comme s’il n’y avait pas d’enjeu. Cette fois-ci nous suivons les pensées de Rei sur son adversaire, un homme d’âge mur qui a pourtant totalement changé de style de jeu depuis un ou deux ans - suite à quoi il a brisé sa sphère de stagnation et s’est remis à évoluer. Derrière ce changement se cache l’histoire de sa famille, de ses responsabilités en tant que mari et père, faisant prendre conscience à notre héros que son fardeau personnel n’est peut-être pas si lourd que ça.

Des échos qui résonnent en Rei qui prend ainsi de plus en plus conscience des trésors qui illuminent sa vie, la bouleversant en même temps, redéfinissant ses priorités, et ses objets de joie et frustration. Bref, la vie devient plus douce pour notre héros dont le monde, peuplé de nouveaux désirs et rêvent, ne cesse de grandir.

© 2008 Chica Umino / HAKUSENSHA

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

March comes in like a lion T15. Par Chica Umino. Traduction Misato Raillard. Kana, collection "Big Kana". Sortie le 16 octobre 2020. 176 pages. 7,45 euros.

Commander ce livre sur BD Fugue, FNAC, Amazon

March comes in like a lion sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4,
- Lire la chronique des tomes 5 & 6,
- Lire la chronique des tomes 7 & 8,
- Lire la chronique des tomes 9 & 10,
- Lire la chronique des tomes 11 & 12,
- Lire la chronique des tomes 13 & 14.

Chica Umino sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 10 de Honey and clover

  Un commentaire ?