Romans Graphiques

Marilyn, dernières séances - Par Louison d’après Michel Schneider - Futuropolis

Par David TAUGIS le 4 octobre 2022                      Lien  
Adaptation réussie pour cet album qui retrace, à travers ses séances de thérapie, les derniers mois de la vie de la grande comédienne. Dans cet album, sorti parallèlement au biopic phénomène de l'actrice : « Blonde » sur Netflix, les deux personnages, souvent en gros plan, semblent nous interpeller tout en captant nos émotions. Le récit, constamment sur le fil entre tension dramatique et sensibilité, nous emmène bien au-delà du mythe, au cœur d'un profond désespoir, et dans les méfaits de la célébrité.

Deux ans avant son suicide, Marilyn Monroe est encore en tournage mais se noie inexorablement dans la mélancolie. Gavée de médicaments, et accro à la psychanalyse, elle commence une thérapie avec Ralph Greenson, un ponte de la méthode freudienne en Californie. C’est son récit romancé qu’illustre Louison, inspirée par le livre de Michel Schneider [1].

Cet album baignant dans un bleu cafardeux, qui prend de la place au noir et blanc du récit, prend aux tripes. On y découvre une actrice épuisée, à la fois lucide et résignée, qui se débat dans le milieu d’Hollywood qui l’a faite, et qui l’a détruite. Elle est de toutes les pages, débordant de sensualité lasse, de boucles blondes, de regards profonds et noyés dans la détresse, et de formes qui semblent l’encombrer, lovée dans le canapé du psy, semblant fuir la lumière en se recroquevillant régulièrement. Une femme qui évoque ses retards constants par ces mots : "être en retard, c’est s’assurer qu’on peut pas être remplacé, et que les autres vous attendent. Vous et personne d’autre..."

Les cinéphiles parmi vous n’ignorent rien des clichés totalement erroné qui ont jalonné son parcours : elle n’était ni sotte ni inculte, et possédait un humour décapant. Marilyn avait simplement accepté ce rôle-là, faute de mieux, d’autant que ses vraies histoires d’amour ont été peu nombreuses et toutes des échecs...

La force du récit, au trait vigoureux et ouaté, tient dans ce portrait sensible, précis, qui accompagne avec tendresse la décente aux enfers de la star. Au milieu de ce désespoir tenace, le psy tient le choc, et parvient à rester professionnel, avec quelques entorses : une quasi adoption informelle dans sa propre famille, avec femme et enfants, et sans jamais tomber dans le piège de la séduction. Car là résidait le profond traumatisme de Marilyn : une mère absente, l’impression de ne pas avoir été aimée...

Le regard plein d’empathie de l’autrice garde toute sa place au personnage du Dr Greenson, qui apporte à l’album autant d’intérêt pour sa force de portrait que pour une plongée totalement réaliste dans la cure psychanalytique. Et on peut ajouter à ces réussites les sorties acides de Marilyn sur les hommes et le système du cinéma américain. Qui ne connaîtra jamais d’autre Marilyn, mais qui a détruit bien des candidates depuis.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782754834674

A propos de Marilyn, d’autres chroniques d’albums sur actuaBD.com
- Marilyn, de l’autre côté du miroir - Par Christian de Metter
- Le portrait fantasmé de Marilyn Monroe

[1paru en 2006 et lauréat du prix interallié. L’auteur est décédé en juillet 2022

Futuropolis ✏️ Louison à partir de 17 ans Adaptation littéraire Drame France 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR David TAUGIS  
A LIRE AUSSI  
Romans Graphiques  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD