Marine Blue T3 & T4 - Par Ai Yazawa - Delcourt Manga

11 novembre 2015 0 BD d’Asie par Guillaume Boutet
Éditeur : Delcourt
Acheter cet album
  • Suite et fin de ce petit shôjo manga « vintage », œuvre de jeunesse d’Ai Yazawa, auteure du cultissime « Nana ». Rien de très original ou marquant, mais une lecture agréable si on accepte de se prêter au jeu du « rétro ».

Suite à sa blessure Ippei ne pourra plus jamais monter sur une planche de surf. Haruka culpabilise et se met en tête qu’il est de son devoir de rester à ses côtés. Mais le jeune homme rongé par sa frustration ne se montre guère reconnaissant, bien au contraire…

Suite à une altercation avec des voyous, Ippei retrouve son ancienne idole de l’équipe de foot du Collège qui a viré chef de bande après une blessure. Le parallèle avec sa situation le saisit et Ippei se met à traîner avec la bande…

Marine Blue T3 & T4 - Par Ai Yazawa - Delcourt Manga
© 1990 Ai Yazawa / SHUEISHA / Delcourt Manga

Haruka, en découvrant ces sorties, décide de lui faire entendre raison… et pour cela elle peut compter sur Rika qui connaît bien l’idole d’Ippei ! Après quelques coups, beaucoup de larmes et une démonstration de ce que signifie être un homme, le jeune garçon réussit à maîtriser ses démons… et décide de devenir designer de planche de surf !

Du côté de Tôru, notre jeune premier participe à un important championnat de surf et se découvre un nouveau rival en la personne d’un jeune prodige qui a fait ses armes à Hawaï… et surtout il doit clarifier ses sentiments pour Haruka !

Ces deux derniers tomes nous proposent quelques situations classiques du genre, fonctionnant autour de la frustration et de l’indécision des personnages. À cela s’ajoute le motif de l’accident qui joue le rôle de pivot du récit et permet à la fois de pousser la dramatisation à son comble, mais également de réarranger les relations des personnages pour mener tout ce monde à une « fin heureuse ».

Publié au Japon entre 1990 et 1991, soit dix ans avant Nana, Marine Blue sent bon l’œuvre de jeunesse et le shôjo manga [1] fleur bleu typique des années 1990. Beaucoup de grand sentiments autour d’une héroïne tiraillée entre deux garçons, future épouse idéale qui n’a d’autre ambition que d’être aux côtés de celui qu’elle aime, tout en ayant la crainte d’être une gêne pour la réalisation de ses rêves !

Si l’histoire et le trait se montrent charmants sans éviter les clichés du genre, nous pouvons noter néanmoins l’ambiance très mélancolique qui traverse le récit, précurseur du style d’Ai Yazawa, même s’il s’agit ici d’une héroïne pleurnicheuse !

Au delà de la question des clichés, auxquels chacun se montrera plus ou moins sensible, Marine Blue déploie son histoire et l’amène à sa conclusion en quatre tomes parfaitement maîtrisés, aidé de personnages soignés et d’une dynamique de récit sans temps morts, enchaînant ses étapes avec fluidité.

Une œuvre incontestablement datée mais qui a su conserver son charme.

© 1990 Ai Yazawa / SHUEISHA / Delcourt Manga
© 1990 Ai Yazawa / SHUEISHA / Delcourt Manga

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Marine Blue T3 & T4. Par Ai Yazawa. Traduction Patrick Honnoré. Delcourt Manga, collection "Shojo". Sortie le 19 août 2015 & le 21 octobre 2015. 224 pages. 6,99 euros.

Commander le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 4 chez Amazon ou à la FNAC

Marine Blue sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2

Retrouvez Ai Yazawa sur ActuaBD :
- Lire la chronique de Paradise Kiss - L’intégrale,
- Lire la chronique de Nana Mobile Book.

[1Un shôjo manga est un manga destiné aux jeunes filles.