Comics

Marvel les grandes sagas N° 6 : Hulk - Par Bruce Jones et John Romita Jr - Panini Comics

Par Thomas Berthelon le 15 août 2011                      Lien  
Bruce Banner est devenu un fugitif, après que son alter ego Hulk ait rasé une ville et tué accidentellement un enfant. Le voici sur les avis de recherche jalonnant sa fuite sur les routes d'Amérique.

Plus proche des racines télévisuelles qui voyaient Banner constamment en fuite au fil des épisodes de la série de la fin des années 1970, dans un concept assez proche d’une autre fiction, Le Fugitif, ces aventures scénarisées par Bruce Jones se situent loin des versions cinéma : pas de Betty Ross, ni de chars d’assaut affrontant le géant vert dans des parcs urbains.

Nous assistons ici à une cavale dans l’Amérique profonde, où un Banner méconnaissable (il s’est rasé les cheveux) trace sa route incognito, tout en dialoguant par messagerie interposée avec un mystérieux bienfaiteur : Monsieur Bleu (un personnage d’ailleurs repris dans le deuxième film réalisé par Louis Leterrier, ainsi que des cases entières de Banner méditant en position du lotus sur son lit). Mais ses rencontres vont inévitablement réveiller la bête, surtout lorsqu’il s’agit de défendre les plus faibles.

Il faut noter que le deuxième segment, totalement sans parole, a été créé dans le cadre de la thématique ’Nuff Said que Marvel a imposée à ses auteurs : réaliser des histoires sans texte.

Illustrées par le toujours très efficace John Romita Jr, ces aventures de Banner, démarrées dans le genre Road Movie, basculent progressivement dans le complot généralisé, mettant aux prises le bon docteur avec des mercenaires increvables, dont la présence de certains sur cette affaire n’est peut-être pas fortuite.

Voici une saga agréable à lire, mêlant tueuses implacables et portes-flingues mystérieux, avec un Hulk finalement peu présent, ce qui rend ses... apparitions d’autant plus marquantes.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Panini Comics 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Le segment ’Nuff said est un morceau de bravoure, d’une incroyable qualité narrative. Qui plus est, le graphisme que John Romita Jr a choisi pour cet arc est franchement hyper-agréable.

    C’est pas un livre franchement indispensable, mais si on devait justement remettre à leur place les détracteurs des comics de super-héros par rapport à la BD-FB, c’est un très bon choix. Il mériterait une étude dans le cadre de l’Art Invisible

    Répondre à ce message

  • Effectivement le scénario ne casse pas vraiment des briques (enfin, Hulk en casse qques unes quand même !), mais le dessin de John Romita Junior, encré par le talentueux Tom Palmer (ne l’oublions pas) et avec les couleurs de ’Studio F’ (?), est assez réussi... J’ai bien aimé le deuxième chapitre, muet, vu plus ou moins au travers du regard de l’enfant autiste... ; ainsi que le clin d’oeil au film "Frankenstein", en N&B,(avec l’enfant au bord du lac...) dans le dernier chapitre !

    Répondre à ce message

PAR Thomas Berthelon  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD