Marzi - L’intégrale - La Pologne vue par les yeux d’une enfant - Par Marzena Sowa et Sylvain Savoia - Ed. Dupuis

23 octobre 2008 6
  • Nous avons déjà plusieurs fois évoqué la qualité de la série {[Marzi->5147]}, où la scénariste {{[Marzena Sowa->5049]}} retrace sa propre enfance, passée en Pologne, à travers des histoires courtes savoureuses et pertinentes.

Le décalage entre les éléments vécus par le personnage principal et notre propre jeunesse constitue la particularité de la série. Sur cela se greffe l’évocation subtile, au travers ses yeux de la petite Marzi, du contexte politique, économique, religieux et culturel de ce pays. Une bande dessinée à double niveau de lecture, qui peut être lue – avec un plaisir différent – par les enfants et les adultes. Les lecteurs du journal de Spirou connaissent d’ailleurs bien cette série…

Les éditions Dupuis ont eu l’idée de publier une très belle intégrale des trois premiers volumes de Marzi, reprenant les histoires se déroulant entre 1984 et 1987. Ces années furent intenses pour les Polonais puisqu’ils assistaient alors à la création du syndicat Solidarnosc, au bras de fer entre Jaruszelski et Walesa, à l’incident de la centrale de Tchernobyl, et aussi, bien évidement, à la présence de Jean-Paul II au Vatican.

Cette intégrale des trois premiers tomes est éditée au format « roman graphique ». Elle séduira un public différent du format traditionnel. Les histoires sont publiées par demi-page, dans une bichromie privilégiant les teintes grisées et rougeâtres. Le format de publication met en évidence la simplicité et l’élégance du trait de Sylvain Savoia. En refermant cet album, on se dit que ce dernier a eut une bien belle idée de pousser sa compagne à partager avec nous quelques fragments de son enfance. Une œuvre attachante, forte, intelligente et remarquable.

À noter que cette intégrale fait partie de la sélection officielle du prochain festival d’Angoulême et qu’elle vient de recevoir le Grand prix du premier festival de BD d’Alger !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Sylvain Savoia et Marzena Sowa sur actuabd.com, c’est aussi :

Des interviews des auteurs :

- "Marzi est plus un témoin qu’un juge des évènements qui se sont déroulés en Pologne dans les années 80" (Avril 2007)
- Savoia : "Avec Marzi, j’avais envie de raconter autre chose que le matérialisme qui règne en France." (Juin 2005)

Les chroniques du T1, T2 et T3 de Marzi

Commander cette intégrale sur Internet

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • C’est ridicule de vouloir nous refaire le coup de Persépolis, c’est parfaitement ridicule, et d’ailleurs ça ne fonctionne pas.

    Répondre à ce message

    • Répondu par horto le 23 octobre 2008 à  15:57 :

      Magnifique album, que je savoure encore plus dans ce format, avec ces couleurs-là. J’ai découvert cette série dans le journal Spirou et c’est devenu un must au fur et à mesure des apparitions.
      A conseiller, pour la douceur et la poésie, pour la vision historique et politique de "Marzi" Sowa, pour le graphisme élégant de Sylvain Savoia.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Ralph Meyer le 23 octobre 2008 à  17:31 :

      Ce qui me semble ridicule (et triste), c’est un avis aussi péremptoire qui n’a visiblement d’autre ambition que de démolir ce livre.

      C’est vraiment le type de commentaire qui me fait enrager : Réduire quelques années de travail à un "c’est parfaitement ridicule" sous prétexte qu’une oeuvre antérieur aurait le monopole des histoires narrant les souvenirs d’enfance d’une fillette.

      Ralph Meyer

      Répondre à ce message

    • Répondu par Gill le 23 octobre 2008 à  18:35 :

      Ah bon ? Persepolis a démarré comme lecture "jeunesse" (albums 44 pages et prépublication dans Spirou) puis a été refondée comme "biographie historique" (maquette entièrement revue pour un public adulte) ?

      Moi, je trouve exceptionnel qu’une BD puisse tendre à une telle universalité, que l’éditeur joue de cette dualité avec une intelligence rare et que le tout forme un ensemble parfaitement cohérent.

      Chapeau, Marzi !

      Répondre à ce message

    • Répondu par Goliath le 23 octobre 2008 à  22:07 :

      J’adore Marzi. Mes filles (9 et 6 ans et demi) adorent Marzi. C’est "ridicule" de ne pas aimer Marzi...

      Répondre à ce message

    • Répondu par s.hette le 27 janvier 2009 à  13:28 :

      Je n’ai pas lu Persépolis et en plus je m’en fous ;) par contre je bosse dans l’image depuis plus de 25 ans (et oui chuis vieux) et je peux dire avec recul que le travail accompli sur Marzi est remarquable. Et j’ajoute que l’idée du format carré plus intimiste est également excellente... Marzi c’est plus un pari sur un couple d’auteurs attachants qu’un plan marketing douteux ! Ca marche et bien tant mieux j’en suis heureux pour eux ...

      Répondre à ce message