Newsletter ActuaBD

Massimiliano de Giovanni : « La récompense d’Accardi est un moment important pour nous ».

  • Fondateur du label d'édition {Kappa edizioni}, scénariste, propagandiste de la nouvelle BD française (il publie Sfar en Italie), Massimilano de Giovanni incarne une nouvelle génération d'auteurs italiens qui ne rejette ni le style « Bonnelli », ni les comics américains, ni les mangas. Bien au contraire.

Massimiliano de Giovanni : « La récompense d'Accardi est un moment important pour nous ».  Le dessinateur dont vous êtes le scénariste, Andrea Accardi, vient de recevoir le prix du meilleur dessin à Lucca. Vous devez être content ?

-  Cela fait dix ans qu’Andréa Accardi fait de la BD. Nous sommes contents parce que sa BD n’est pas une BD classique au réalisme convenu. C’est une BD très moderne dont la ligne n’ignore rien de la BD classique tout en intégrant une partie des codes du comic-book américain, de l’animation et du manga.

-  Une espèce de fusion entre les différentes écoles, un style international, comme on en connaît un en architecture ?

-  Peut-être. Certains titres d’Accardi sont publiés en France : « De l’Autre côté de la Nuit » et « Fou de Toi » chez Vertige Graphic ; « Fils de l’Enfer » chez Albin Michel. Nous discutons aussi bien avec Dupuis, que Dargaud ou Soleil. « Fou de Toi » a été publié récemment en Espagne chez Borz Comic. C’est donc un moment important pour nous puisqu’Andréa a aussi un projet de roman graphique pour Bonnelli sur un scénario de Luca Enoch (Morgana aux Humanoïdes Associés).

-  La création italienne n’est pas morte, donc ?

-  Non, bien sûr. Je crois qu’avec la publication de Witch chez Disney, une création 100% italienne, une BD qui allie le fantastique et le quotidien et qui est destinée aux jeunes filles, on se rend compte que des auteurs qui ont fait leurs premiers travaux chez Granata Press, creuset de la bande dessinée indépendante de cette génération, est également capable d’atteindre un large public. Tout cela va dans le bon sens.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD