Mathias Mercier et Paul Filippi : "Colères, c’est le plaisir des mots avec un graphisme le plus spontané possible"

24 mars 2009 0 commentaire
  • En lisant Colères, on pense inévitablement à ces polars des années 50 et à ces dialogues que chérissaient Audiard. Pour leur premier album Mathias Mercier et Paul Filippi frappent fort. Colères, publié chez KSTR, vaut assurément le détour.

L’histoire : 1965. Georges Trauven, cheminot mélancolique et ancien résistant, aide un truand en cavale, Roger Bollard, à échapper à ses poursuivants : la police « officielle », bien sûr, mais aussi un groupe de tueurs anonymes, lancés à la recherche de mystérieux documents dérobés sur les lieux du cambriolage qui a valu la prison à Bollard. Un choix lourd de conséquences : Trauven et sa fille Line seront vite happés au coeur d’une complexe affaire politico-criminelle, sur fond d’impitoyable course au pouvoir…

Retrouvez l’interview vidéo de Mathias Mercier et Paul Filippi sur le site BD de notre partenaire France Télévisions

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photo © Mosaïque Films

  Un commentaire ?