Mathilde, T1 - Par Jenny et Alexis Coridun - Delcourt

8 janvier 2010 0 commentaire
  • Jenny abandonne le format manga pour la BD classique mais l'influence du pays du soleil levant continue de se faire sentir dans son trait. Dommage que le scénario ne suive pas avec une histoire plutôt banale.

Mathilde a 25 ans et, pour son anniversaire, elle fait le bilan de ses rêves. Après des études de lettre, elle se retrouve caissière de supermarché, ce qui lui laisse peu de temps pour travailler sur son manuscrit pour lequel elle n’a pas écrit une ligne depuis des mois. Côté cœur, elle est avec Julien depuis le lycée mais leur couple stagne ; de plus Mathilde n’a plus confiance en son amoureux. Pour couronner le tout, la jeune fille a fini à quatre patte dans la rue, à montrer ses fesses à un client de la supérette. mais ce client pourrait bien lui ouvrir les portes d’une nouvelle vie.

Jenny est l’auteur de Pink Diary, le premier shôjo manga français qui a remporté un énorme succès avec plus de 150 000 exemplaires vendus et le prix du meilleur manga français en 2007. Pourtant, avec Mathilde, la jeune dessinatrice abandonne le format de poche et se tourne vers la bande dessinée franco-belge pour illustrer le scénario écrit par son collaborateur et époux, Alexis Coridun.

Mathilde, T1 - Par Jenny et Alexis Coridun - Delcourt

Graphiquement, on retrouve la patte de Jenny, la couleur en plus, et un peu trop vive parfois. Le trait est maitrisé, la mise en page classique et les personnages expressifs. Pas grand chose à redire. On bénéficie en plus des codes du manga qui apportent une touche humoristique supplémentaire.

Côté scénario, l’histoire est banale et les dialogues plutôt conventionnels mais il est encore tôt pour se faire une idée. Ce tome sert surtout à planter le décor et àprésenter les personnages. Espérons que le deuxième tome saura convaincre les sceptiques en entrant de plain pied dans l’histoire.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?