Newsletter ActuaBD

Mauk - Par Louise Aleksiejew - Éditions Atrabile

  • Rita, jeune architecte passionnée, est bien embêtée : un intrus s'est invité chez elle et il lui est impossible de le déloger. Cet étrange colocataire se nomme Mauk. Tous deux finissent par s'apprivoiser et même par tisser une forme d'amitié. Mais cela peut-il durer ? Louise Aleksiejew signe avec "Mauk" sa première bande dessinée longue chez Atrabile : c'est l'une des révélations de cette rentrée.

Rita serait prête à dormir au bureau. Elle est certes passionnée par son métier - elle travaille dans un cabinet d’architecte - mais ce n’est pas sa motivation première. C’est simplement qu’elle redoute de rentrer chez elle et qu’elle repousse le plus possible le moment de le faire. Il faut dire qu’elle se sent de moins en moins « chez elle » justement.

Pourquoi cette impression ? Il semble y a voir une présence dans le studio de Rita. Difficile à décrire, à appréhender même, mais bien là. Il faut d’ailleurs, chaque jour, plus d’une heure à la jeune femme pour retrouver l’intrus, capable de se cacher sous le tapis, dans une boîte, dans le moindre recoin. Une fois cet étrange intrus capturé, Rita l’enferme dans une fiole en verre, qu’elle referme, seul moyen pour elle de se tranquilliser et de parvenir à trouver le sommeil.

Mauk - Par Louise Aleksiejew - Éditions Atrabile
Mauk © Louise Aleksiejew / Éditions Atrabile 2021

Peu à peu, ce colocataire non désiré se révèle facétieux. Surtout, il possède une réelle autonomie dont il use de plus en plus. Sans grande consistance, il ne ressemble à aucun être vivant connu. Même Rita se demande comment il peut agir. Et, contre toute attente, interagir, puisqu’il finit par lui révéler son nom : « Mauk » ! C’est alors le début d’une complicité grandissante entre ces deux êtres, par ailleurs plutôt seuls, qui partagent le même appartement sans l’avoir voulu.

Mauk © Louise Aleksiejew / Éditions Atrabile 2021

C’est aussi le commencement de grands bouleversements pour Rita. Une remise en cause tant personnelle que professionnelle qui la conduira à une petite révolution. Entre récit intimiste et histoire fantaisiste, Louise Aleksiejew ne choisit pas, et c’est ce qui fait tout le charme de sa bande dessinée.

Le quotidien et la personnalité de Rita sont décrits par touches simples et évocatrices. Sa relation avec Mauk, dont on ne sait si elle est tangible ou issue de son imagination, structure le récit, qui est autant une histoire d’amitié qu’une tranche de vie. Elle pousse finalement Rita à se questionner et à faire des choix apparemment difficiles mais libérateurs.

Le ton est humoristique, ce qui n’empêche pas, par moments, un peu d’émotion. Le dessin et les couleurs soulignent la légèreté de l’approche choisie par l’autrice. Une ligne alternant droites et courbes et des compositions souvent assez simples, parfois plus complexes, rappellent la profession de Rita tout en privilégiant la lisibilité. Les couleurs douces mais franches, proches des pastels, et posées en aplats renforcent encore cette lisibilité et participent à l’ambiance de l’histoire comme à la description de la personnalité de Rita. L’ensemble renvoie également à l’œuvre de plasticienne de l’autrice et montre que celle-ci a su donner une unité à ses créations.

Mauk, première bande dessinée longue de Louise Aleksiejew, se lit avec plaisir et révèle une belle maîtrise de la narration ainsi que des choix esthétiques clairement affirmés. Elle confirme enfin que les Éditions Atrabile conservent leur envie d’aider de jeunes autrices et auteurs à se lancer.

Mauk © Louise Aleksiejew / Éditions Atrabile 2021
Mauk © Louise Aleksiejew / Éditions Atrabile 2021
Mauk © Louise Aleksiejew / Éditions Atrabile 2021
Mauk © Louise Aleksiejew / Éditions Atrabile 2021

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Mauk - Par Louise Aleksiejew - Éditions Atrabile - collection Flegme - 17 x 24 cm - 184 pages en couleurs - couverture souple avec rabats - parution le 20 août 2021 - 21 €.

Consulter le site de l’autrice.

Lire également sur ActuaBD : "Francette" par le collectif Dérive urbaine : vie réelle et vie imaginée d’une femme du XXe siècle

 
Newsletter ActuaBD