Mauvaise passe pour Yan Lindingre : licencié de Fluide Glacial, il est traîné au tribunal par le dessinateur Marsault

8 décembre 2018 0 commentaire
  • Restructurant le magazine Fluide Glacial qu’il a racheté voici quelques mois, le groupe Bamboo a décidé de se séparer de Yan Lindingre, le rédacteur en chef de Fluide. Pas de chance pour le dessinateur messin : c’est le moment choisi par son confrère Marsault pour l’attaquer en justice.

Marsault, vous vous souvenez, c’est l’élégant dessinateur tatoué aux propos dignes de la fachosphère qui défraya la chronique avec ses dessins en se réclamant de Gotlib, ce que Yan Lindingre, alors rédacteur en chef de Fluide Glacial, avait contesté avec fermeté.

Le même Marsault se répandait sur les réseaux sociaux en propos peu amènes à propos de Tanxxx, une dessinatrice féministe qui avait osé le critiquer. L’expo de Marsault programmée à la rentrée 2018 à la Galerie Art-Maniak avait dû être annulée à la suite de cette polémique et nous n’avions pas manqué de le rapporter..

Marsault contre Lindingre

Or donc, voilà que ce Marsault s’attaque à Yan Lindingre pour un post publié sur Facebook, dans lequel le dessinateur de Siné Mensuel et du Canard Enchaîné, contributeur à Groland, brisait une lance contre « …cette nouvelle espèce qui nous envahit, ces dessinateurs de droite et d’extrême droite, [qui] émerge au même moment que des mouvements néo-nazis totalement décomplexés, à travers l’Europe. […] Ça ne choque plus l’opinion. Moi si. ».

Marsault attaque le dessinateur pour ce post : « Le 20 novembre 2018, Yan Lindingre accuse réception d’une plainte dudit Marsault lui réclamant 45000 euros de dommages et intérêts (plus diverses autres sommes) pour ces faits : des posts sur Facebook... S’ensuit à l’encontre de Yan Lindingre une litanie de menaces provenant de la fachosphère, laquelle défend ledit “Marsault”. » annonce un communiqué.

Mauvaise passe pour Yan Lindingre : licencié de Fluide Glacial, il est traîné au tribunal par le dessinateur Marsault
L’affaire Marsault Vs Lindingre a déjà suscité beaucoup d’émotion.

Un mouvement de soutien pour Lindingre !

C’est devenu maintenant chose commune dans les milieux extrémistes de mener une guérilla juridique contre ses opposants. La 17e chambre de Paris dira le 21 décembre prochain si la plainte de Marsault est recevable.

En attendant, le dessinateur aux biscottos chamarrés et au crâne rasé devra affronter une plainte pour cyber-harcèlement d’une féministe qui est passée au tribunal cette semaine et pour laquelle il risque 10 mois de prison avec sursis.. Délibéré le 7 janvier 2019.

La chose est éminemment technique cependant, comme l’explique Lindingre aux Inrockuptibles et quelle que soit l’issue du procès, il va falloir le financer en amont. C’est pourquoi les amis de Yan Lindingre ont lancé une cagnotte pour l’aider sur la plateforme Leetchi->https://www.leetchi.com/c/soutien-a-yan-lindingre], ce qui permet de payer les premiers chèques. En tout cas, n’hésitez pas à contribuer !

Son collègue du Canard Enchaîné, Lefred Thouron résume bien la situation

Une page se tourne chez Fluide Glacial

Est-ce cette histoire qui a justifié le licenciement de Yan Lindingre de Fluide Glacial ? Nous ne le pensons pas. Le rachat du label par les éditions Bamboo annonçait un possible remaniement des méthodes de commercialisation et de politique éditoriale du titre. Bien avant l’arrivée de Lindingre, les grandes stars de la maison (Binet, Margerin…) avaient croisé vers d’autres cieux et on peut créditer au Messin d’avoir ramené en six ans une génération de jeunes auteurs au journal d’Umour et de Bandessinée et stabilisé un titre que la valse des rédac-chefs successifs avait nettement déstabilisé.

Mais cela n’a pas suffi. Olivier Sulpice, le patron de Bamboo, a rappelé à la rédaction en chef un vieux grognard de Fluide qui avait occupé ce poste pendant 12 ans, de 1989 à 2001 : Jean-Christophe Delpierre.

Il occupera ce poste en tandem avec Clément Argouarc’h qui devient directeur éditorial. « Dans un paysage de la presse en pleine mutation, j’ai souhaité m’entourer de Jean-Christophe Delpierre, qui connaît parfaitement le secteur et ses difficultés pour avoir brillamment dirigé Fluide Glacial par le passé. Fort de son expérience, qu’il mettra au service de la distribution et des abonnements, il saura également construire avec l’équipe éditoriale actuelle une nouvelle stratégie de développement axée prioritairement sur la création de grandes séries de bande dessinée. Je remercie Yan Lindingre d’avoir su animer le journal avec talent. Je lui souhaite de réussir pleinement dans ses nouvelles activités » déclare le patron de Bamboo.

Nous aussi, nous saluons les qualités de Yan Lindingre avec qui ActuaBD était associé à la promotion du Prix Couilles-au-cul. Ce dernier ne sera d’ailleurs pas attribué lors du prochain festival d’Angoulême, ses promoteurs recherchant un nouveau sponsor et Yan Lindingre s’employant à assurer sa situation. « Je ne vous cache pas que ma première envie, c’est de dessiner ! » nous déclare l’humoriste. Espérons-lui le plein succès après ces épreuves.

Lindingre en septembre dernier, à la Fête de la BD à Bruxelles, lors du match Fluide Glacial - Spirou. Il aura été l’un des rédacteurs en chef les plus marquants de l’histoire de Fluide Glacial.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?