Medaka Box – T3 – Par Akira Akatsuki et Nisioisin – Tonkam

21 novembre 2012 0 BD d’Asie par Aurélien Pigeat
Éditeur : Tonkam
Acheter cet album
  • Alors que Medaka doit faire face à la vindicte du chef du Comité des mœurs, Miyôri Unzen, les spécificités du lycée Hakoniwa et de sa classe 13 sont révélées…

Avec ce troisième volume, la série semble changer d’orientation et prendre un virage résolument shonen de combat. Les deux premiers tomes avaient servi à introduire l’héroïne, sa légende, et son entourage proche. Le principe de la boîte de demandes, qui donne son titre à la série, passe à présent au second plan. Il ne s’agit plus tant de répondre – de manière outrée et donc comique – à des sollicitations diverses, que d’investir les particularités du lieu et de sa structure à travers une galerie de nouveaux personnages étonnants.

La série conserve néanmoins son identité de base : action et personnages sont marqués par une exagération assumée qui ouvre la voie à un "nekketsu" – ce "sang bouillant" à la base des shonen de combat – décalé, à tonalité fortement comique. Cette caractérisation outrée du personnel du manga constitue même le principe de la série – les ressorts de l’intrigue confortant le traitement narratif – comme cela nous est expliqué dans ce volume.

En effet, le lycée Hakoniwa répartit ses élèves en trois catégories : normaux, spéciaux et anormaux. Ces derniers, dont font partie Miyôri Unzen et Medaka, présentent des caractéristiques qui défient les lois naturelles et constituent l’effectif de la fameuse classe 13. Parmi ces élèves, 13 sont choisis pour participer à un projet secret, et Medaka se retrouve approchée. Membres de ce projet, élèves de la classe 13 voulant y participer : voilà autant de personnages hauts en couleur que le titre nous présente et nous promet.

Medaka Box – T3 – Par Akira Akatsuki et Nisioisin – Tonkam

L’intrigue et l’action évoluent donc bien et l’originalité de l’héroïne se trouve inscrite dans un contexte qui lui donne une fonction, mais la relativise dans le même temps. Cependant, la série tente de trouver une voie originale entre le manga de héros à pouvoirs et la galerie de monstres, entre tranches de vie lycéenne et mystérieux complot à grande échelle.

L’enjeu sera donc de faire avancer le titre le long de ce fil délicat. Ses qualités résident pour le moment dans la démesure de ses personnages, mais une démesure relativisée par une action et un cadre comiques. Affronter un enfant précoce qui utilise des balles rebondissantes surprise, ou sa sœur, qui ne communique qu’avec un langage crypté numérique, voilà de quoi fortement court-circuiter le schéma traditionnel des combats de shonen ! Sans oublier la base : le combattant de shonen se trouve être ici une pure battante !

Si ce décalage continue à présider aux confrontations, alors nous pourrons nous réjouir de voir Medaka trouver au sein de sa propre ubris une réponse à l’ubris des demandes formulées et personnages rencontrés.

Medaka Box – T3 – Par Akira Akatsuki et Nisioisin – Tonkam

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC