Média-Participations à nouveau intéressé par Editis ?

28 mars 2008 3 commentaires
  • Le journal économique {Les Échos} nous apprend que le groupe d’édition belgo-français Média-Participations envisage de racheter Editis.

On se souvient que la holding de Vincent Montagne, propriétaire de Dargaud et du Lombard, avait déjà tenté, en 2003/2004, d’acquérir Editis alors aux mains du groupe Lagardère. On parlait, à l’époque, d’une offre de 600 millions d’euros faite par Média-Participations au premier groupe d’édition français qui devait se débarrasser de ces actifs en raison des lois européennes sur la concurrence.

Finalement, le groupe d’investissement Wendel remporta la mise en proposant 60 millions supplémentaires. Le groupe Média-Participations en profita pour réinjecter une partie de ses liquidités dans une autre acquisition : Les éditions Dupuis !

Selon l’édition de ce 28 mars des Echos, Wendel reconnaîtrait à demi-mot vouloir vendre Editis, le deuxième groupe d’édition français. Média-Participations aurait fait une offre préliminaire à 1 milliard d’euros cette semaine, sans avoir eu un accès aux chiffres de la société. Vincent Montagne, qui d’après Les Échos, contrôle près de 70% du capital de Média-Participations a de précieux associés dans l’actionnariat de son groupe. Parmi ceux-ci citons les groupes Axa, La Caisse des Dépôts, Siparex, et surtout Michelin (les familles Montagne et Michelin sont apparentées).

Editis, est rappelons-le, le propriétaire des éditions Robert Laffont, Plon, Xo, De Boeck, Nathan, Bordas, Le Dictionnaire Le Robert, etc.

Si l’acquisition se confirme, Média Participations triplerait son chiffre d’affaires annuel [1], et devrait sans doute opérer de profonde modification dans son organisation pour intégrer les sociétés appartenant à Editis.

Cette opération modifierait profondément le paysage de l’édition française et, corollairement, celui de la bande dessinée.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

[1Le site Internet de Média-Participations mentionne un chiffre d’affaires de 301 millions d’euro pour 2007.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Allons, allons, tout ceci manque un peu de sérieux : ce n’était pas en 1994, Editis n’était pas aux mains de Lagardère (puisque c’est ce qui en était "sorti"), et contrairement à intercalaire, corollaire prend deux "l"...

    Répondre à ce message

    • Répondu par ActuaBD le 29 mars 2008 à  09:34 :

      Vous avez raison de pinailler mais ces actifs en étaient précisément "sortis" parce qu’ils ne pouvaient pas faire partie du périmètre du groupe. Il est clair que Lagardère a eu la possibilité d’en retenir quelques bons morceaux avant que ne soit cédé ce qui faisait doublon avec ses propres actifs et ceux qui, de façon manifeste, contrariaient la loi "anti-trust" de la Communauté Européenne. Ils avaient donc la main sur ces actifs. Pour plus d’information, reportez-vous aux journaux économiques dont la spécialité est "plus sérieuse" que la nôtre (il suffit de lire ce qu’ils écrivent sur les subprimes...).

      Corrollairement, nous avons corrigé la faute.

      Merci pour vos remarques.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 15 avril 2008 à  04:29 :

        Vos infos sont vraiment intéressantes et... inquiétantes !
        J’ai très peur pour l’avenir de la bande dessinée, non pas pour le chiffre d’affaire de Média-participations, mais pour la qualité et la diversité de la production.

        Répondre à ce message