Metal Heart, T7 - Par Yoon Jae Ho - Samji

18 décembre 2008 0
  • Humour, jolie fille et otaku.... pas forcément très original dit comme ça mais c'est bien le triplet gagnant qui pourrait qualifier ce manhwa.

Pour ceux qui ne connaissent pas Metal Heart, voici un petit résumé de l’histoire. Min Woo est un otaku pur et dur dont le seul talent est d’être champion du jeux vidéo Metal Heart développé par Mégatech. À ce titre, il se voit invité par la société à tester leur nouveau jeu : Metal Heart 2 mais lors du test, un bug dans le système informatique créait un androïde à l’effigie de Min Sia, l’un des nouveaux personnages du jeu. Mais la création de cette androïde n’est pas le seul bug puisque, bien qu’en cas d’attaque elle peut se révéler extrêmement violente, la personnalité de la jeune fille est issue d’un jeu de séduction. Elle se prend donc pour une jeune lycéenne à la recherche de l’amour ayant accepté Min Woo comme joueur. Celui-ci va donc devoir jouer dans la réalité et finir le jeu avec succès pour ne pas prendre le risque que Sia devienne incontrôlable.

Dans ce 7ème tome, Min Woo est profondément marqué par le sacrifice de Fairy mais il réalise que Sia l’est encore plus. il lui propose alors d’aller se détendre dans un parc d’attraction mais par un concours de circonstance, il donne aussi rendez-vous à You Rah et à sa sœur Mina au même endroit, le même jour. Avec l’aide de Nuri, il parvient à tout gérer lorsqu’il se rend compte que le parc d’attraction ressemble à tous points de vue à un niveau de Metal Heart...

Metal Heart, T7 - Par Yoon Jae Ho - Samji

Ce volume est fortement centré sur les sentiments des personnages mais permet aussi au héros d’éclaircir la situation avec You Rah et Sia. C’est aussi l’heure des règlements de compte entre filles, mais tout cela est vite interrompu par l’arrivée d’une androïde. L’auteur nous rappelle ainsi que sous ses côtés fleur bleue, ce manhwa est avant tout destiné à un public de garçons. On en revient aux scènes de combats, aux armes et aux machinations et le mystère autour de l’agence secrète est maintenu.

Ce manhwa est drôle, l’histoire est originale et prenante, et le dessin est très agréable. Comme dans chaque volume, la passion du héros permet à l’auteur de glisser quelques références du manga ou de l’animation qu’il est toujours amusant de reconnaître.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?