Meteors - T2 : Les Neoquantiques - Par Duval & Okagi - Delcourt

23 avril 2009 0
  • À l'aide du dessin très efficace de Philippe Ogaki, Fred Duval nous concocte une histoire de science-fiction où les humains ont confié le pouvoir aux machines. Évidemment, il y a des dérapages…

Les I.A. s’inquiètent de l’anomalie temporelle détectée suite à l’examen du cadavre du cosmonaute russe. Désormais, tout témoin devient gênant ! Il en résulte un grave trouble au sommet du règne digital, d’autant qu’une guerre est sur le point d’éclater entre deux factions. Et si les I.A. ne maîtrisaient pas l’ensemble de l’espace ? Et si l’Homme pouvait rencontrer d’autres intelligences hors du commun ?

Il n’est pas le premier à opposer les machines aux hommes. Mais Fred Duval a su habilement digérer livres et films cultes pour, d’un univers déjà bien référencé, en tirer une histoire aguichante. Dans ce deuxième volume, le scénariste s’attarde sur Stanley, une I.A. au sommet du règne digital, prenant l’allure d’un gorille blanc. Une machine capable de s’incarner de temps en temps dans un androïde et de s’adonner à l’assassinat d’humains…
Le personnage de Noria est un peu relégué au second plan, mais le final annonce vraisemblablement un rééquilibrage scénaristique dans le troisième et dernier volume.

Le graphisme de Philippe Ogaki, très à l’aise dans les vaisseaux et décors de l’Espace, ne connaît qu’un seul petit bémol : sa mise en couleur très dense a parfois tendance à écraser un peu les volumes. Meteors, annoncé en trilogie, montre, une fois de plus, le savoir-faire de Fred Duval pour inventer des intrigues palpitantes avec en arrière-plan un trame politique intéressante.
Meteors - T2 : Les Neoquantiques - Par Duval & Okagi - Delcourt

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?