Mezzé-Falafel - Par Édika - Fluide Glacial

20 novembre 2015 1 commentaire
  • 36e volume d' Édika dans la collection Fluide Glacial. Le meilleur des héritiers de Gotlib continue à préserver l'héritage de l'Umour et de la Bandessinée, sans jamais faillir, ni faiblir.

Est-ce parce que l’on a honte de rire ? Édika est typiquement l’un de ces auteurs discrets peu présents dans les médias dont on écrira un jour qu’il était un génie, alors pourquoi ne pas l’écrire aujourd’hui ? Il est clairement dans la lignée d’un Gotlib qui a su avant lui pimenter ses récits d’anecdotes frénétiques, multiplier comme lui les niveaux de lecture dans une stylisation pleine de poésie ; il est capable de maîtriser avec la même dextérité ce réflexe irrépressible qu’est le rire pour le laisser s’exprimer au bon moment, tel un orgasme. Sans doute la honte vient de là : le rire relève, comme la sexualité, de ressorts inconscients qui sont au plus profond de nous-mêmes et qui nous révèlent. Le rire est intime.

Dans ce contexte, le rationnel n’a plus cours puisque nous sommes dans le domaine du fantasme. "C’est quoi ce titre à la con, Mezzé-Falafel ?", interroge un journaliste. On s’en fout, et de la question et de la réponse. Tout au long de l’album, Édika arpente les arcanes de l’humour, la nécessité -et l’angoisse- d’être drôle à chaque instant, de raconter des histoires qui ont du sens.

Il se représente souvent lui-même, face à la page blanche, dans la parfaite indifférence, et le plus souvent dans l’incompréhension, de sa famille qui prend son métier comme une occupation "cool" alors qu’il est infiniment stressant, du quidam, et plus régulièrement encore de son rédacteur-en-chef, seul sur sa planète.

Face à lui-même, l’auteur cherche l’apaisement, et peut-être l’inspiration, sur un banc en front de mer. Mais il est interrompu tout le temps par des énergumènes qui sont déjà drôles avant même d’avoir ouvert la bouche. Il y a de la complexité dans ces gags réduits à leur plus simple expression, de la sophistication dans la simplicité de son dessin.

Édika est un génie. C’est fait, c’est écrit. Et pour une fois, nous sommes à peu près sûrs que ce n’est pas une connerie.

Mezzé-Falafel - Par Édika - Fluide Glacial
Mezzé-Falafel - Par Édika - Editions Fluide Glacial

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :