Miki T1 : Neuralithium - Par Serge Meirhino et Anton - Glénat

7 août 2005 0
  • En voilà une couverture qui se démarque des autres ! Le dessin et les couleurs sont une véritable invitation à découvrir cette série racontant la vie d'une adolescente pas comme les autres.

Dans un futur proche, un tsunami a déferlé sur une partie de l’Europe, inondant les régions côtières. Les zones les plus basses de la France s’en trouvent totalement submergées.

Depuis cette catastrophe, Miki est victime de troubles hallucinatoires. Heureusement, les médecins sont arrivés à stabiliser son problème. Mais ses parents n’en demeurent pas moins profondément inquiets pour leur fille, et la couvent un peu trop à son goût ; si bien qu’elle a du mal à s’épanouir, à vivre une existence normale. Miki découvre un jour la trace d’une tante inconnue qu’elle veut aussitôt rencontrer. Mais ses hallucinations resurgissent. Elles bouleverseront son existence.

Difficile d’avoir un avis tranché en refermant cet album. L’univers inventé par Serge Meirhino est riche ; Miki se révèle fort attachante. Mais le scénariste entraîne le lecteur au cœur de la folie de son personnage au travers différentes scènes fantastiques qui sèment plus la confusion dans son esprit qu’ils ne l’éclairent. Le prochain album rendra peut-être la série plus compréhensible...

Jeune auteur issu de l’industrie des jeux vidéo, Anton maîtrise parfaitement son dessin et ses décors, choisissant des angles de vue recherchés. Si l’on perçoit l’influence des mangas dans un usage dynamique de la narration, ses personnages, eux, sont encore un peu raides.

Il ne reste plus qu’à espérer que le second opus des aventures de Miki gommera ces quelques défauts. La série est en tout cas prometteuse.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?