Milan Presse bientôt sous la coupe de Bayard ?

  • Annoncé par le magazine [{CBNews}->http://www.toutsurlacom.com/index.php?op=modload&file=article&aid=20722], ainsi que sur le site internet de l'éditeur, le groupe de presse Milan à Toulouse serait en cours de rachat par le groupe concurrent Bayard.

« En négociation exclusive », le groupe catholique, leader sur le marché pour enfants, rachèterait le leader de la presse non confessionnelle, fondée il y a plus de vingt ans par des anciens de… Bayard Presse : MM. Patrice Amen, Michel Mazeries et Alain Auriol, détenteurs de 44% du groupe toulousain, la majorité (49.9%) étant dévolue à M. Paul Dini qui a annoncé vouloir se retirer du capital.
Après le rachat de Fleurus Presse (et du groupe La Vie, dont le fleuron est Télérama) par le groupe Le Monde, il faut faire le constat d’une forte tendance à la concentration dans la presse jeunesse en France qui passerait majoritairement sous l’influence de la presse confessionnelle. Bayard Presse (Inspecteur Bayard, Marion Duval, Tom-Tom et Nana…), comme Milan (notamment le label Treize-Etrange), sont éditeurs de bandes dessinées pour la jeunesse.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • > Milan Presse bientôt sous la coupe de Bayard ?
    25 novembre 2003 12:10, par VARLOT

    C’est parfait pour les plus petits éditeurs qui conservent, eux, leur pouvoir de création, leur pouvoir de décision. Un exemple : les Editions ATOULUDIK, arrivées sur le marché à la rentrée scolaire 2003. Les livres , à la fois ludiques et pédagogiques sont le résultat d’un travail de fond sérieux. Les illustrations sont de très grandes qualités, les textes appropriés aux enfants de la tranche d’âge concernée (5-7 ans)...
    La société ne souhaite pas tomber dans les travers de beaucoup (réédition à tout va, formats différents et vente d’un produit identique avec un packaging différent...).
    Les écoles s’y intéressent, les bibliothèques aussi. Et les libraires sont demandeurs.

    Alors vive ATOULUDIK !!!

    Répondre à ce message