Mille pages de Sibylline bientôt rééditées

11 novembre 2011 8
  • Casterman annonce la parution de cinq volumes d’une réédition intégrale des aventures de Sibylline de Raymond Macherot. Un corpus de plus de mille pages, dont plus de la moitié n’avaient jusqu’ici jamais été éditées en album. Le premier volume (1965-1969) arrive en librairie ces jours-ci.
Mille pages de Sibylline bientôt rééditées
Première apparition de Sibylline dans le Spirou n°1403
Daté du 4 mars 1965

Le parcours des séries classiques est ainsi fait : avec les péripéties de l’histoire, elles ne sont pas toujours rééditées par leur maison d’édition d’origine [1]. C’est ainsi que c’est sous la bannière de Casterman que paraît cette première édition intégrale des aventures de Sibylline de Raymond Macherot, publiées jadis dans les pages du journal Spirou.

Sibylline, c’est la réponse du berger à la bergère. En partance du journal Tintin, Raymond Macherot doit abandonner Chlorophylle et Minimum. Mais il souhaite continuer à utiliser des animaux pour raconter ce que lui inspirent ses contemporains. Coup sur coup, il lance donc Chaminou (dans un univers urbain) et Sibylline (dans un univers champêtre) dans les pages de Spirou. De ces deux nouvelles séries animalières, c’est finalement Sibylline qui connaîtra la plus longue existence.

Sibylline aux prises avec les infâmes rats de l’autre rive...
© Macherot - Les éditions Flouzemaker - Casterman

Dans ce premier volume, qui réunit les planches réalisées entre 1965 et 1969, on voit s’installer, petit à petit, les fondamentaux de la série. Il y a tout d’abord la savoureuse Sibylline, au caractère bien trempé et à la modestie très relative.

Projet de couverture pour le 2è volume
© Macherot - Les éditions Flouzemaker - Casterman

Puis histoires après histoires, Macherot introduit une kyrielle de personnages qui viennent enrichir l’esprit feuilletonesque de la série : Taboum, le fiancé distrait et gaffeur, le vénal corbeau Flouzemaker prêt à tout pour ne pas louper une vente, le brigadier Verboten garant de l’ordre au Bosquet Joyeux,… Mais le sel de la série se nomme Anathème, rat noir déchu, qui de complot en complot va mener la vive dure à Sibylline et ses amis.

Ce qui frappe en relisant ces planches cinquante ans d’âge, c’est le sens du gag de Macherot et ses dialogues délicieux et pleins d’esprit. Pour ces premiers épisodes, le dessinateur verviétois remanie des ressorts utilisés dans Chlorophylle. À tel point qu’il se sentira rapidement fatigué par cette série et fera appel à un scénariste [2]. Au fil des années, Sibylline prendra des atours plus sombres et tombera petit à petit en désuétude chez Dupuis, ne paraissant plus que dans le journal Spirou, mais pas en album. Après des années d’édition chaotiques, c’est peu dire que la parution prochaine des dizaines de planches inédites en album est attendue avec impatience.

Projet de couverture pour le 3è volume
© Macherot - Les éditions Flouzemaker - Casterman

Ce chantier que constitue l’édition intégrale des planches de Sibylline est la première réelle incursion d’ampleur des éditions Casterman dans l’édition patrimoniale. Pour réaliser ce projet, l’éditeur a travaillé en partenariat étroit avec les éditions Flouzemaker, qui sont les ayants droits de Macherot. Le dossier en ouverture de volume, avec précisions bio-bibliographiques et entretiens est cornaqué par Stéphan Caluwaerts, cheville ouvrière des éditions Flouzemaker. Si les couleurs ont subi une restauration bienvenue, on regrettera que la maquette de l’ouvrage manque un peu de fantaisie. Quatre volumes restent à paraître, pour atteindre un total de plus de mille pages. Un petit trésor.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Intégrale Sibylline T1 (1965 - 1969) - Par Raymond Macherot - Casterman

Commander ce livre sur Amazon ou à la FNAC

[1On se souviendra par exemple de la série Isabelle, bijou poétique du catalogue Dupuis, réédité par Le Lombard.

[2Paul Deliège, le dessinateur de Bobo le prisonnier, l’épaulera dans ce rôle durant plusieurs épisodes.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Les couleurs sont horribles ! Pourquoi n’est-ce pas Dupuis qui a publié cette intégrale, ils travaillent autrement mieux !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Frencho-id le 11 novembre 2011 à  08:58 :

      Pourquoi n’est-ce pas Dupuis qui a publié cette intégrale

      Tout simplement parce que quand Flouzemaker la leur a proposée, ils ont décliné. Macherot aura de tout temps été maltraité par ses éditeurs historiques (cf. la calamiteuse Collection verte au Lombard), et il l’a encore été post mortem...

      Répondre à ce message

    • Répondu le 11 novembre 2011 à  11:12 :

      C’est vrai que les couleurs m’ont déplu. Peut-être parce que je connais les planches en papier mat et non pas brillant comme ici.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Mike le 14 novembre 2011 à  10:19 :

        Je ne suis pas sur que les scans pourris à peine retravailés de Dupuis/Lombard soient vraiment pire que ce qu’a fait Casterman (certes un peu flashy). Au nom de l’effet "vintage" Dupuis/Lombard en profitent surtout pour faire des économies sur la restauration. Et pourtant quelques minutes par page suffisent déjà à limiter les dégâts...

        Répondre à ce message

  • Mille pages de Sibylline bientôt rééditées
    11 novembre 2011 16:11, par Paulo

    et sur ce sujet je rappelle ce texte très complet :
    http://www.du9.org/Sibylline-retrouvee

    Répondre à ce message

  • VOUS regretterez que la maquette manque soit-disant de fantaisie ; pour ma part je la trouve tout à fait correcte.

    Répondre à ce message

    • Répondu par mikekafka le 13 novembre 2011 à  12:35 :

      La maquette est correcte sans plus (fort sombre et choix peu judicieux à mon gout - Macherot a produit de si belles couvertures) mais ce que je regrette surtout c’est l’utilisation d’un papier brillant . Quel amateur de bd ou de livre peux t’il apprécier celà ........mais bon on ne peux que se réjouir que Macherot soit enfin réédité !!!!

      note : les projets des autres couvertures ont l’aur bien mais attention aux couleurs

      Répondre à ce message

  • Mille pages de Sibylline bientôt rééditées
    16 novembre 2011 11:56, par JP

    Maquette moche et décevante, couleurs horribles : du gâchis tout ça ! Macherot méritait mieux que cela, messieurs les ayants-droits.

    Répondre à ce message