Miss Annie - Par Flore Balthazar & Frank Le Gall - Dupuis

20 juin 2010 10 commentaires
  • Etude de moeurs félines en six tableaux, Miss Annie n'est pas qu'un cri d'amour aux chats de tous poils. Les aventures de notre jeune "pattes de velours" passent d'un monde à l'autre : la cohabitation avec les humains et la découverte de la société des matous.

Le quotidien à hauteur de chat, ce sont des jambes : celles de monsieur, de madame, et de leur ado aux collants bariolés. Mais c’est aussi une souris pas pressée de jouer les victimes, une queue qui ne se laisse pas toujours faire, une litière jubilatoirement sonore, et puis... une fenêtre qui s’ouvre sur un vaste monde, pour l’instant inconnu.

Deux auteurs, leur quotidien, un sens de l’observation aigu : on pourrait comparer Miss Annie aux Gosses de Carabal, un chat en plus. La surprise, c’est d’abord de trouver Frank Le Gall au scénario, lui qui a signé nombre de Théodore Poussin, et Flore Balthazar, encore peu connue dans le monde du neuvième art, au dessin.

Miss Annie - Par Flore Balthazar & Frank Le Gall - Dupuis
Miss Annie par Balthazar Le Gall © Dupuis 2010

Les aventures de cette petite chatte à la fois très commune et particulièrement téméraire sortent du déjà vu grâce au parti pris semi-réaliste du tandem. Les scènes à la maison restent classiques -si ce n’est que la féline bicolore s’exprime, tantôt en voix off avec les maîtres et en direct avec ses congénères moustachus.

L’exploration de l’extérieur et les notions de territoire sont illustrées avec un humour délicieux et pas mal de justesse. Les escapades de la petite Annie en deviennent presque romanesques...

Pour les amateurs, notez qu’une édition limitée (et numérotée) existe également, en noir et blanc et couverture souple, le bleu remplaçant le rouge.
Et pour les fans, il existe même une page facebook glorifiant la féline.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • Miss Annie - Par Flore Balthazar & Frank Le Gall - Dupuis
    22 juin 2010 20:41, par André Balibalo

    Je n’ai jamais vu Flore Balthazar en réel, mais si elle vient dédicacer dans les Vosges, je me déciderai peut-être à lui acheter son livre, histoire d’avoir un petite dédicace personnalisée.

    Répondre à ce message

  • cet album graphiquement très bas de gamme et dont on est nombreux à regretter l’acquisition est loin de faire l’unanimité, voire les commentaires des lecteurs déçus et les réactions des auteurs en bas de la critique de bodoî :

    http://www.bodoi.info/critiques/2010-06-22/miss-annie/35082

    Répondre à ce message

  • le gall est un grand dessinateur et j’adore ses premiers albums. personnellement ayant acquis miss annie à la précommande sans avoir vu le graphisme amateur je suis très déçu par l’aspect inesthétique du dessin de balthazar, le ton gnangnan et la baisse de qualité du travail au niveau du scénario. on est loin de théodore poussin. surtout l’aggressivité et l’impolitesse des deux auteurs face à la moindre remarque critique ou simplement mitigée est impardonnable.

    Répondre à ce message

    • Répondu par JF. le 28 juin 2010 à  20:39 :

      Je viens de jeter un coup d’oeil au lien ci-dessus... J’en ressors avec l’impression d’avoir visité une décharge publique. Une caricature de ce qu’internet peut avoir de plus négatif. Des anonymes qui lynchent en 2 ou 3 phrases à l’emporte pièce, le travail d’un ou deux ans de deux pauvres auteurs blessés qui ont commis l’erreur de faire les poubelles, et "oh scandale !", se sont permis de répondre à tant de méchanceté. Et là, c’est la curée ! Tellement facile pour des internautes tranquillement planqués derrière leurs claviers. Et bien moi je le dis en toute franchise, j’ai trouvé beaucoup de charme à ce Miss Annie.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Francois Boudet le 28 juin 2010 à  21:43 :

        Je n’ai pas lu cette BD, mais je suis d’accord avec l’avis de JF ci-dessus quant aux commentaires des internautes dans le forum de BoDoï que j’ai, eux par contre, lus... Ils sont tout bonnement insultants et indignes des modérateurs (s’il y en a ?) de ce forum et du nom de ce que fut "BoDoï"...

        Répondre à ce message

      • Répondu par SurcouF le 28 juin 2010 à  23:09 :

        Des anonymes qui lynchent en 2 ou 3 phrases à l’emporte pièce,

        Laurence Le Saux et Benjamin Roure ne sont pas des anonymes, ce sont des journalistes réguliers de Bodoï, et ce n’est pas du tout un lynchage, ils n’ont juste pas aimé le livre, la critique est encore libre de donner son avis,. Là-dessus Frank Legall vient les incendier, les traiter d’incompétents, de niais et d’incultes (les encourageant à lire Maupassant, pour apprécier ce livre ça fait beaucoup de convoquer Maupassant).
        Vous avouerez qu’il y a là beaucoup de susceptibilité mal placée.

        Répondre à ce message

        • Répondu par joel le 29 juin 2010 à  20:21 :

          mettez vous a sa place ! il defend le travail de sa compagne, Renaud a réagis pareil lorsque sa femme serda a sortie un album moyen !

          Répondre à ce message

          • Répondu par jean-loup le 7 juillet 2010 à  17:43 :

            bin oui justement c’est un album assez moyen d’où la déception... au lieu de défendre un album mal abouti quand c’est trop tard pour l’améliorer est-ce que ce n’aurait pas été mieux la protéger que de l’arrêter de sortir un album alors qu’elle n’était pas au point ? l’éditeur a manquer de recul lui aussi car c’était à lui aussi d’empêcher la dessinatrice d’aller au casse-pipe avec ce dessin immature.

            Répondre à ce message

  • Bonjour a toutes et a tous, a mon tour de faire qq commentaires sur cet ouvrage que j’ai lu.

    N’en déplaise a ceux qui n’aiment pas car c’est toujours possible tous les gouts étant dans la nature, il faut reconnaitre et cela sans tomber dans la masturbation intellectuelle primaire que ce livre est plaisant aussi bien a lire qu’a regarder et c’est tout de même ce qui est demandé a un tel ouvrage.

    A la lecture de certains commentaires ce pauvres Rabier se retournerait dans sa tombe, une tranche de vie est une tranche de vie et lorsque l’on est auteur de BD cela ne peut être QUE de la transcription, auriez vous critiqué Lauzier sur un manque de réalisme aussi bien de ses dessins que de ses textes dans ses tranches de vie… ?

    NON il faut prendre cet ouvrage tel qu’il est et ne pas vouloir chercher plus loin que ce que les auteurs ont voulus, c’est a dire faire partager avec humour la vie de leur MISS ANNIE a tous les amoureux des chats mais aussi montrer certains travers des maitres, il est drôle de constater combien les maitres qui ont des chats pourront se reconnaitre dans cette BD.

    Encore Merci Flore et Frank pour cette nouvelle aventure et cela même si est est hors lignée des ouvrages habituels car n’oubliez jamais :

    - Le sage est celui qui sait d’ où il vient, ou il va, et qui mesure chacun de ses progrès… !
    Le danger c’est de cesser d’avancer…

    - Grand Architecte donnez-moi assez de tolérance pour supporter les imbéciles, et beaucoup de
    fraternité pour ne pas révéler leurs noms… !.

    PS : Pourquoi un auteur devrait-il se cantonner dans un genre unique… ?

    Pourquoi les critiques qui ont tellement de talent(s) pour analyser dans les ouvrages des autres ce
    qui est bien et ce qui ne l’est pas sont-ils incapables de montrer l’étendue de leurs talents et de faire
    éditer leur(s) oeuvre(s)… ?

    Pourquoi un auteur ne pourrait-il pas SE faire plaisir et faire plaisir a des milliers de lecteurs qui
    aiment les chats et la BD avec un ouvrage qui est différents… ?

    Cathou / Alain

    ::::::::: :

    Répondre à ce message

    • Répondu le 31 juillet 2010 à  12:29 :

      Ha ! Balthazar existe vraiment ? J’ai toujours pensé (en toute candeur) qu’il s’agissait d’un pseudo que Le Gall utilise lorsqu’il adopte un trait moins sophistiqué

      Répondre à ce message