Monaco : "Muchacho" prix 2007 de la Meilleure Bande Dessinée Adaptable

  • Le 6ème Forum International Cinéma & Littérature de Monaco a dévoilé samedi 14 avril son palmarès. Dans la catégorie "Meilleure Bande Dessinée Adaptable" (pour le cinéma comme la télévision), c'est {Muchacho}, d'Emmanuel Lepage, qui remporte la palme.

Le jury, présidé par le scénariste Christophe Arleston, était composé de son confrère Fabien Nury, du réalisateur Gérard Pirès (Fantasia chez les Ploucs, Taxi, Les Chevaliers du ciel...), de l’écrivaine Eliette Abecassis (Qumran, Mon père...) et du producteur Christophe Jankovic (U, Loulou et les autres loups, Peur(s) du noir...).

Etaient proposées à leurs suffrages cinq bandes dessinées :
Monaco : "Muchacho" prix 2007 de la Meilleure Bande Dessinée Adaptable Miss Pas touche de Hubert & Kerascoët (Dargaud)
- La Perdida de Jessica Abel (Delcourt)
- Le Cadavre et le Sofa de Tony Sandoval (Paquet)
- Muchacho de Emmanuel Lepage (Dupuis)
- Universal War One de Denis Bajram (Soleil).

Le jury 2007 du Prix de la meilleure bande dessinée adaptable
De g. à d. : C. Jankovic, E. Abécassis, C. Arleston, G. Pirès, F. Nury - Photo © A. Claes

C’est donc Muchacho d’Emmanuel Lepage (Dupuis), récit d’apprentissage en deux tomes qui a emporté la palme. Situé au Nicaragua dans les années 1970, ce diptyque décrit la prise de conscience politique de Gabriel, jeune fils de bonne famille séminariste et peintre, envoyé dans un village perdu pour y peindre une fresque représentant la Passion du Christ. Confronté à la misère des villageois et à un prêtre partisan de la Théologie de la libération, proche de la guérilla communiste férocement réprimée par l’armée, le jeune homme traverse une crise qui est aussi une crise d’identité, puisqu’il va s’assumer en tant qu’homosexuel.

Léon Pérahia (Dupuis, au centre) reçoit le Prix au nom d’Emmanuel Lepage des mains de la comédienne Astrid Veillon et du scénariste Christophe Arleston
Photo © A. Claes

Le récit de sa transformation de séminariste timide et coincé en compagnon de la guérilla bien dans sa peau, porté par un graphisme et une couleur directe somptueux, a été récompensé par le Jury, qui y a vu « une histoire transposable dans de nombreux contextes ». Il semble qu’une série comme Universal War One ait été écartée en raison d’un coût de production trop élevé, que Gérard Pirès évaluait à « 300 millions d’euros, au bas mot ! » Miss Pas Touche, quant à elle, apparaissait paradoxalement comme un choix trop... évident ! La délibération, en tout état de cause, fut longue et argumentée !

Muchacho, par Emmanuel Lepage
(c) Editions Dupuis

Les autres prix du Forum ont récompensé :
- Prix du Meilleur Roman Adaptable : Le Grand Soir, de François Dupeyron
- Prix de la Meilleure Adaptation Littéraire de Cinéma : Ensemble, c’est tout, de Claude Berri
- Prix de la Meilleure Adaptation Littéraire de Télévision : Mademoiselle Gigi, de Caroline Huppert (scénario de Caroline Huppert et Egal Errara, d’après Colette)
- Prix du Meilleur Producteur d’une Adaptation Littéraire de Cinéma : Alain Attal pour Ne le dis à personne, de Guillaume Canet
- Prix du Meilleur Acteur d’Adaptations Littéraires : Marie-Josée Croze
- Prix du Meilleur Scénariste d’Adaptations Littéraires : Guillaume Laurant

Un Trophée d’Honneur a par ailleurs été remis à Robert Hossein en hommage à l’ensemble de sa carrière. Le comédien et metteur en scène a adressé un vibrant hommage personnel à la famille Grimaldi.

Autour de SAS le Prince Albert II, les lauréats 2007 du 6ème Forum International Cinéma & Littérature
De g. à d. : J-C. Grangé, N. Rheims, J. Lamboley, R. Hossein, S.A.S. le Prince Albert II, G. Laurant, C. Huppert, L. Pérahia, A. Attal, M-J. Croze - Photo © A. Claes

Le Forum, en marge duquel se déroulait le Marché de l’adaptation littéraire, était une découverte pour plusieurs membres du Jury de la meilleure bande dessinée adaptable : pour le scénariste Fabien Nury, « c’est une manifestation à taille humaine et cela fait plaisir, dans un forum intitulé "cinéma et littérature", d’avoir un pan consacré à la bande dessinée, qui souffre toujours d’un déficit de reconnaissance. Ce forum participe à corriger cette vision. Il y a eu de grand succès d’adaptation de BD à l’écran mais plutôt anglo-saxons... Les adaptations réussies sont à mon sens celles qui restent le plus fidèles à l’univers d’origine et qui ne prennent pas de haut la bande dessinée. Il y a une logique de caste qui est probablement le principal frein de l’adaptation de BD au cinéma ».

Le Grimaldi Forum de Monaco
Photo © A. Claes

Christophe Jankovic, producteur chez Prima Linea Productions, estime également que « c’est la seule manifestation qui réunit le monde audiovisuel et le monde littéraire avec une préoccupation commune. C’est l’intérêt majeur de ce forum. La bande dessinée est toujours un peu complexée, il faut qu’elle se fasse entendre ! ».

Gérard Pirès
© L. Boileau

Gérard Pires, qui avait adapté les aventures de Tanguy et Laverdure au cinéma, nous explique les enjeux d’une adaptation : « Que l’on adapte une BD, un texte littéraire ou un roman, la difficulté reste la même. Il va falloir retravailler les dialogues, les personnages. Ce qui compte, c’est de ne pas adapter pour en faire une copie en film. L’intérêt, c’est de partir d’un monde pour en créer un second, parallèle mais différent. C’est une "re-création" ».

On regrette seulement qu’aucune table ronde n’ait été cette année consacrée à la bande dessinée, alors que celle de l’an dernier avait remporté un franc succès. Comme le soulignait Christophe Arleston lors de la cérémonie, en s’adressant aux producteurs : « La bande dessinée est un gisement de sujets insuffisamment exploités, alors que les découpages sont faits, les story-boards sont prêts »... Un argument qui en aura peut-être marqués quelques-uns !

(par Laurent Boileau)

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Léon Perahia avec le Prix destiné à Emmanuel Lepage. Photo : D. Pasamonik.

Voir les précédents lauréats sur Wikipedia

 
Participez à la discussion
2 Messages :