Monsieur Poche – Par Alain Saint-Ogan – Ed. Revival

9 février 2019 0 commentaire
  • Créé en 1934 par Alain Saint-Ogan, le créateur de Zig & Puce, Monsieur Poche est la figure du bourgeois classique français vivant des gags « à la Bicot ». Après la publication de l’intégrale de Zig & Puce chez Glénat, c’est un autre joyau de cet artiste qui rejoint nos bibliothèques grâce aux éditions Revival.

D’Alain Saint-Ogan (1895-1974), on connaît surtout les personnages de Zig, Puce et Alfred créés en 1925. Ce fut l’un des dessinateurs les plus célèbres et les plus prolifiques de l’entre-deux-guerres, auteur de nombreuses BD (Zig & Puce, Monsieur Poche, l’Ours Prosper, Mitou, Toti et Serpentin, Trac et Boum, Potage…), mais aussi de dessins d’humour, de romans, de journaux (Cadet Revue…), il participa à des émissions radiophoniques et travailla pour la publicité, notamment pour le gouvernement de Vichy. Ce grand monsieur dégingandé fut le président du premier Festival d’Angoulême en 1974 et « L’Alfred » fut longtemps sa récompense suprême avant que Greg –légataire de l’œuvre de Saint-Ogan- ne leur en retire l’usage après je ne sais plus trop quel caprice…

Or donc, voici son Monsieur Poche réédité par Revival, la maison d’édition de Vincent Bernière à l’origine du « revival » des Cahiers de la Bande Dessinée. Monsieur Poche est un archétype du bourgeois replet, sentencieux et satisfait dans la tradition du Bourgeois gentilhomme de Molière et surtout du Monsieur Prudhomme d’Henry Monnier.

Le personnage est né dans Le Dimanche illustré, le supplément du journal Excelsior, le pionnier français du photojournalisme, sorte de réplique des Sunday Pages américaines, qui accueillit dans ses pages en 1925 la première grande série de Saint-Ogan, Zig & Puce, la première bande dessinée française, dit-on, à avoir systématisé l’usage des phylactères pour les dialogues.

Monsieur Poche – Par Alain Saint-Ogan – Ed. Revival
Monsieur Poche – Par Alain Saint-Ogan – Ed. Reviva

Ayant fait l’objet de quatre volumes chez Hachette entre 1936 et 1939, cette intégrale en reprend les histoires en nous en rajoutant 37 pages inédites, de même que d’une étude introductive de Julien Baudry et, en guise de postface, un texte de Greg qui s’inspira de ce personnage pour créer Achille Talon.

Si l’on se félicite de cette réédition, rendue possible par un financement participatif, parce qu’elle rend disponible cette œuvre patrimoniale qui figurait d’ailleurs dans la sélection officielle du festival d’Angoulême 2019, on regrette cependant que sa reproduction en quadrichromie n’ait pas le charme des bichromies originales sur papier bouffant

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?