Monster Musume T1 & T2 - Par Okayado - Ototo

7 novembre 2017 0 commentaire
  • Après un joli succès au Japon et aux États-Unis Les « Monster Girls » d’Okayado débarquent en France : auront-elles chez nous la même réussite ? Harem manga « premier degré » ultra-sexy, il s’agit indéniablement d’un titre bien fait et haut de gamme, mais encore faut-il passer son étrangeté.

Débuté en 2012 au sein du Monthly Comic Ryu de l’éditeur Tokuma Shoten, Monster Musume compte à ce jour treize tomes ainsi qu’une adaptation animée de 12 épisodes, diffusée en 2015. Le titre appartient à ces mangas un peu étranges qui ont généralement peu de chance d’arriver en France.

Monster Musume T1 & T2 - Par Okayado - Ototo

Les éditions Ototo tentent d’ailleurs l’aventure en partie parce que Monster Musume s’est révélé aux États-Unis un succès inattendu. Publié chez l’éditeur américain Seven Seas, spécialisé en titres « otakus » et niches, l’œuvre d’Okayado, connaît là-bas un belle réussite : à chaque nouvelle sortie, la série se retrouve systématiquement numéro un des ventes hebdomadaires.

C’est donc avec cette réputation que Monster Musume arrive chez nous, celle d’un titre niche qui a connu outre-Atlantique un large succès, bien au-delà de sa cible « classique ». S’il apparaît toujours difficile d’expliquer un succès commercial inattendu, les points forts du manga restent une bonne piste : un dessin d’une grande qualité, un côté sexy omniprésent qui va très loin, un humour ravageur, l’étonnante imagination de son auteur et une ambiance mignonne et bon enfant, qui en fait un plaisir coupable tout à fait avouable car il n’y a rien de bien méchant ou de dérangeant dans l’œuvre… en dehors de l’aspect non-humain de ses héroïnes !

L’histoire est simple : les gouvernements du monde entier ont révélé il y a quelques années l’existence des peuples non-humains : centaures, harpies, sirènes, satyres, etc. Toutes ces races merveilleuses se révèlent réelles ! Pour permettre aux humains et aux non-humains d’apprendre à cohabiter, un système de famille d’accueil et d’échange culturel sont mis en place.

Everyday that there is a monster girls © 2012 OKAYADO This edition originally published in Japan in 2012 by TOKUMA SHOTEN PUBLISHING CO., LTD.,Tokyo.

Alors qu’il n’a rien demandé à personne, et suite à une erreur administrative, un jeune homme se retrouve à accueillir une pensionnaire non-humaine, puis deux, puis trois… le récit va se stabiliser à six héroïnes, une septième arrivant bien plus tard, histoire de renouveler le récit.

Les trois premières pensionnaires de notre héros sont Miia, la femme-serpent aux problèmes de chaleur corporelle, Papi la Harpie à la mémoire d’oiseau, et Cerea la centauresse au sens chevaleresque et au sens de l’honneur toujours hors de propos.

De très jolies filles, au corps à la fois sexy et animal, qui vont évidemment tomber amoureuses de leur hôte, un brave et honnête gars rapidement dépassé par son soudain sex-appeal. Il faut dire que le rapport de force n’est pas à son avantage, et les tentatives de séduction dont il se trouve l’objet prennent souvent des tournures burlesques mais se révèlent aussi dangereuses pour sa santé !

Everyday that there is a monster girls © 2012 OKAYADO This edition originally published in Japan in 2012 by TOKUMA SHOTEN PUBLISHING CO., LTD.,Tokyo.

Okayado joue à fond la carte de l’humour sexy, s’amusant des codes du genre comme avec son héros dont le nom n’est pas jamais utilisé dans le manga, se faisant appeler en fonction de sa pensionnaire, Darling, Maître ou Seigneur.

Et comme il est de coutume, il s’avère le seul à la maison à être doté de sens commun, excellant à cuisinier et à s’occuper des tâches ménagères. Bref le mari idéal, surtout qu’il possède une vigueur et une gentillesse à toute épreuve, presque surhumaines !

Simple et direct, ne tournant pas autour du pot, Monster Musume apparaît sans aucun doute comme l’un des meilleurs harem manga de ces dernières années. D’une part grâce à son graphisme élégant, qui confère un cachet certain à ses personnages, mais aussi parce qu’en jouant « exclusivement » la carte de la comédie romantique Okayado ne se disperse jamais, se permettant même au passage d’évoquer le respect et la compréhension entre les peuples… de façon ludique et grivoise bien entendu !

Everyday that there is a monster girls © 2012 OKAYADO This edition originally published in Japan in 2012 by TOKUMA SHOTEN PUBLISHING CO., LTD.,Tokyo.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Monster Musume T1 & T2. Par Okayado. Traduction Yoan Giraud. Ototo, collection "Seinen". Sortie le 3 novembre 2017. 166 pages. 7,99 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?