BD d’Asie

Mordue de toi – T. 1 – Par Nao Hinachi – Kana

Tout commence avec deux lycéens que tout oppose : Ryû qui ne s’intéresse à rien et Akari qui aime tout ce qui l’entoure. Des philosophies de vie opposées qui vont les rapprocher.

Ce mois de mai marque l’arrivée d’un nouveau shôjo dans le catalogue Kana Mordue de toi de Nao Hinachi.

Akari est une lycéenne qui est très curieuse et qui s’intéresse à tout et à tout le monde. À l’opposé, Ryû est un lycéen qui ne porte d’intérêt pour rien ni personne. C’est pourquoi il donne une mission à Akari : l’aider à trouver une chose qui le passionne. Mais l’intérêt de Ryû ne va pas se porter sur n’importe quoi puisqu’il commence à s’intéresser à Akari. À force d’observer ce jeune homme diamétralement à l’opposé de sa personnalité, la curiosité d’Akari va aussi se changer en un intérêt particulier pour lui.

L’héroïne de l’œuvre est un personnage déterminé et très positif. De nature joyeuse et ouverte à tous, Akari est le genre de personnage qui nous est sympathique et attrayant : sa bonne humeur et sa gentillesse aident à remonter le moral, tandis que son envie de faire trois ateliers en même temps la rend amusante et admirable.

Mordue de toi – T. 1 – Par Nao Hinachi – Kana
Mordue de toi planche
©Nao Hinachi /Kana éditions

Pour ce qui est du héros, il est beaucoup moins scintillant qu’Akari. En effet, son manque d’intérêt pour tout ne le rend pas aussi agréable à suivre que l’héroïne. Les barrières qu’il a forgées entre lui et le reste du monde traduisent probablement des évènements passés encore inconnus pour nous. Lorsqu’il s’ouvre un peu à Akari, on entraperçoit un personnage différent. Il reste tout de même une personne qui ne veut pas s’investir avec les autres ni faire un quelconque effort, ce qui ne donne pas envie de s’en approcher. Le fait d’être renfermé et solitaire tout en étant beau, correspond à un stéréotype de personnage masculin assez cliché. Son évolution va permettre de savoir si c’est un personnage bien écrit et avec une certaine profondeur, ou bien seulement un type torturé, vu et revu.

Le rapprochement de ces deux personnages leur permet de voir les choses différemment. Cette rencontre leur offre une nouvelle perspective et les sort de leur zone de confort. Pour l’instant, l’évolution de leur relation se fait naturellement et l’alchimie entre ces deux personnages se développe petit à petit sans être forcée. Ce sont des personnes qui apprennent à se connaître et qui n’ont pas eu de coup de foudre à l’origine. L’intérêt qu’ils se portent mutuellement n’est pas déséquilibré d’un côté. Ils ont conscience de cet intérêt et Ryû l’avoue même à Akari à la fin de ce premier tome, ce qui est un bon point.

Mordue de toi planche
©Nao Hinachi /Kana éditions

Le dessin est doux tout en étant assez classique pour du shôjo. Les planches sont visuellement plaisantes et les expressions de l’héroïne donnent du baume au cœur.

Cependant, comme dans beaucoup de manga de ce type, il y a des éléments qui peuvent faire grincer des dents. La réaction de Ryû vis-à-vis de son seul et unique ami Akira n’est pas correcte : il se montre jaloux car son ami commence à sortir avec une fille et n’est pas content pour lui. Il aimerait bien que ce dernier rompe avec elle pour le garder pour lui. Inversement, son ami d’enfance lâche Ryû pour sa copine avec qui il fait tout. Ça donne l’idée qu’une fois en couple, les amis sont complètement mis de côté et qu’il faut tout faire avec son partenaire et cette représentation des relations amoureuses n’est pas saine. La justification qu’on pourrait apporter est qu’il s’agit de lycéens et donc, qu’ils sont encore jeunes et inexpérimentés. Akira pourrait aussi agir de cette façon pour obliger Ryû à aller vers les autres, mais l’écriture se révèle maladroite.

Dans ce tome, une scène particulièrement clichée est agaçante et peu crédible : lorsque l’héroïne a de la fièvre et s’évanouit avant d’être transportée par Ryû à l’infirmerie. Après avoir passé une seule journée assez chargée, l’héroïne est fièvrieuse et -comme par hasard- s’effondre à cause de ça. C’est une situation improbable et difficile à croire qui peut sortir de l’histoire.

Mordue de toi planche
©Nao Hinachi /Kana éditions

Malgré quelques petits défauts, Mordue de moi est un shôjo classique qui reste agréable à lire. Akari est un personnage chaleureux qui se laisse suivre. Le développement de la relation du duo n’est pas forcée et les interactions intéressantes. C’est une lecture sans prise de tête et remplie de douceur.

(par Malgorzata Natanek)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782505113690

#id_auteur
PAR LE/LA MÊME JOURNALISTE  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Agenda BD août 2022  
Agenda BD septembre 2022  
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022  
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Festival
du 8/10/2022 au 9/10/2022
La Foire aux Images - Festival BD Lagrasse (Aude)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin à Villemonble (93)
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Festival
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Festival de la BD engagée du Choletais
Dedicace
du 16/10/2022 au 16/10/2022
Dédicace de Igor CHIMISSO
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022  
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD décembre 2022  
Newsletter ActuaBD