Mortal Kombat X - Par Shawn Kittelsen - Dexter Soy & Deraldo Borges & Igor Vitorino & Daniel Sampere - Urban Comics

7 janvier 2019 0 commentaire
  • À l'instar de "Street Fighter", c'est au tour d'un autre monument du jeu de baston de trouver sa place au rayon des Comics : "Mortal Kombat X". Assistez à un déluge de combats violents, hautement mis en valeur par une qualité graphique prestigieuse aux couleurs rayonnantes, en dépit d'un scénario relativement rudimentaire.

Décidément, la collection Urban Games de Urban Comics n’en finit plus de nous séduire ! Celles et ceux qui ont grandi avec les différentes versions de la franchise Mortal Kombat se souviennent certainement des figures emblématiques telles que Scorpion et Sub-Zero, pour ne citer que ceux-là. Ce récit complet pose justement ses bases sur le personnage de Scorpion, secondé par son disciple Takeda. Ils sont tous deux plongés dans une quête vengeresse, suite à l’anéantissement du clan.

Suivant une trame classique du genre, les différents guerriers s’affrontent pour l’honneur, la vengeance, ou encore montrer leur toute-puissance. Aux commandes du scénario, Shawn Kittelsen évolue en solo, tout du long des quatre cents pages de lecture.

Un aspect réussi de l’auteur est d’avoir injecté une foule de protagonistes mémorables. En dehors de Scorpion, Hanzo Hasashi de son vrai nom, le scénario se poursuit avec une kyrielle de combattants, à savoir, Johnny Cage, sa compagne Sonya Blade, ainsi que leur fille Cassie. Du côté des tronches patibulaires, Kotal Khan & Goro offrent un catalogue de faciès dantesques. Plus les événements prennent de l’impact, plus les héros deviennent robustes et machiavéliques. Enfin, Raiden, le Dieu de l’orage, défend la Terre contre toutes menaces, à la fois protecteur et grand sage.

N’importe quel néophyte du genre peut se laisser immerger dans ce tome au script peu subtil qui ne nécessite pas une connaissance factuelle du jeu d’origine. La lecture est fluide, agréable et n’exige pas une concentration élevée...

Pour la partie graphique, nous retrouvons un éventail d’artistes qui respectent une certaine unité graphique. Parmi eux, Dexter Soy et Igor Vitorino se démarquent par leur capacité à servir une atmosphère crispante et une dynamique explosive des combats. C’est d’ailleurs l’aspect fort de cet ouvrage : à défaut de véhiculer une trame trépidante, la qualité graphique est au rendez-vous. Le résultat est positif.

Enfin, notons également l’excellent travail de Daniel Sampere, déjà à l’œuvre dans Injustice : Ground Zero, retenant une fois encore toute notre attention par un découpage percutant et une précision du détail de chaque instant. Une qualité graphique hautement mise en valeur par le choix judicieux des coloristes Veronica Gandini et Kyle Ritter à la palette de couleurs flamboyantes.

Le volume se termine par une galerie de couvertures alternatives principalement en noir et blanc. Au final, Mortal Kombat X s’adresse à un public varié : du fin connaisseur du jeu vidéo au nouvel arrivant désireux de découvrir cet univers.

Mortal Kombat X - Par Shawn Kittelsen - Dexter Soy & Deraldo Borges & Igor Vitorino & Daniel Sampere - Urban Comics
©Dexter Soy / Urban Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Mortal Kombat X. Scénario : Shawn Kittelsen. Dessin : Dexter Soy & Geraldo Borges & Igor Vittorino & Daniel Sampere. Éditeur : Urban Comics. 408 pages. Sortie : le 1er novembre 2018. Prix : 35 euros.

- Lire la chronique Injustice Ground Zero T1 - Par Brian Buccellato, Christopher Sebela et Tom Derenick - Urban Comics
- Lire la chronique Injustice 2, T.1 - Par Tom Taylor, Bruno Redondo & Daniel Sampere - Urban Comics
- Lire la chronique La licence "Street Fighter" investit la collection "Urban Games" d’Urban Comics

  Un commentaire ?