Newsletter ActuaBD

Mortelle Riviera - T2 : L’élue – Par Bartoll & Legrain - Glénat

  • Des progrès au niveau du dessin et une intrigue qui s'affine. {Mortelle Riviera} prend son envol avec ce deuxième album.

Devenue députée, Alix est invitée à entrer dans la commission anti-mafia. La jeune femme est bien décidée à combattre les pratiques plus que douteuses de son père et des truands qui l’entourent. Mais ces derniers ne se laissent pas faire : René Santo introduit une requête en annulation pour invalider la victoire d’Alix aux législatives tandis que, dans l’ombre, les mafieux se liguent contre la jeune femme…

Dans l’interview accordée à france5.fr, Thomas Legrain avoue ses faiblesses sur le premier tome de Mortelle Riviera. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il apprend vite ! Sans être encore arrivé à une véritable maturité graphique, le jeune dessinateur belge est nettement plus à l’aise sur ce second opus. Du coup, les fonds en aplats de couleurs disparaissent progressivement au profit de décors plus détaillés et les expressions des protagonistes s’affinent. Même si les personnages sont encore très statiques, l’ensemble gagne en relief.
Agnès et Jean-Claude Bartoll ont choisi dans le premier tome de nous dévoiler l’issue fatale de cette histoire. Dans L’élue, nous sommes au cœur de l’intrigue, là où elle se développe pleinement. Le scénario s’étoffe, le caractère des personnages s’aiguise et tourne moins à la caricature. Sur fond de divertissement, le couple de scénaristes continuent de dénoncer les pratiques politico-mafieuses. Le destin de l’héroïne n’étant plus un secret, comment vont-ils conclure ? Réponse au prochain épisode…

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD